France Dimanche > Actualités > Nagui : « J'ai fait tellement de choses inavouables »

Actualités

Nagui : « J'ai fait tellement de choses inavouables »

Publié le 17 juin 2019

Au cours de sa vie, l’animateur de « Tout le monde veut prendre sa place » a agi à de multiples reprises dans l’illégalité la plus totale.

Il revient de loin. À 58 ans, l’animateur de Tout le monde veut prendre sa place et N’oubliez pas les paroles n’a pas toujours eu le niveau de vie qu’il possède aujourd’hui… Né dans l’Egypte des années 60 dans un milieu modeste, le jeune homme qu’il était a dû faire de nombreuses entorses à la loi pour espérer vivre dignement.

Interrogé par l'entrepreneur Alexandre Mars pour le podcast « Contre toute attente », Nagui s’est confié sur ce passé douloureux, mais aussi insoupçonné. « Rien ne me prédestinait […] à avoir la vie que j’ai […] J’ai fait tellement de choses inavouables, livre-t-il. Comme piquer dans des magasins, comme partir sans payer. Des choses qui ne sont pas recommandables… »

Sans le sou, le père de Nina (22 ans), Roxane (15 ans), Annabel (11 ans) et Adrien (7 ans) a même été contraint d’occuper illégalement un appartement afin d’avoir un toit au-dessus de la tête. « J’y ai vécu des semaines et des mois, a-t-il expliqué. Jusqu'au jour où le propriétaire reçoit une note d'électricité alors qu'il n'a pas de locataire et où je rentre dans l'appartement et là, une odeur pestilentielle : tout a fondu, les steaks surgelés qui ont fondu. Et là, je comprends que j'ai été débusqué ».


Les années ont passées et l’argent coule désormais à flot pour celui qui fait partie du top 3 des animateurs préférés des Français. Bien des années après, il confesse regretter ces actes « détestables » qui l’ont fait se haïr, mais demeure persuadé que sans ces entailles à la morale il ne serait plus là aujourd’hui… « Je n’avais pas d’autre moyen pour vivre et m’en sortir », se désole-t-il.

S’il s’est senti par moments plus bas que terre, c’est peut-être là qu’il a trouvé la force nécessaire pour atteindre les sommets.

Estelle LAURE

À découvrir