France Dimanche > Actualités > Nagui : Les incroyables secrets du roi de la télévision !

Actualités

Nagui : Les incroyables secrets du roi de la télévision !

Publié le 23 avril 2018

Riche à millions, maniaque, généreux et fidèle en amitié, Nagui, l’animateur préféré des Français, est une personnalité aux multiples facettes…

  • Un beau mélange

Nagui est français, né en Égypte, d’un père égyptien et d’une mère franco-italienne. Il a longtemps souffert du racisme de ses camarades de classe, comme de certains auditeurs et téléspectateurs. Il se trouvait « moche ». Aujourd’hui, il est fier d’avoir du sang français, italien, égyptien, de ses ancêtres protestants, arabes, juifs, polonais, coptes et catholiques.

  • Un fou de chaussures

Il s’est fait offrir la plupart de ses cinquante paires signées Christian Louboutin, des baskets à 1 000 euros, selon une enquête du magazine Capital. « J’en achète aussi à tarif préférentiel », précise-t-il. C’est son luxe, son « côté féminin ». Il possède l’une des plus belles propriétés de la butte Montmartre, avec un grand jardin, et une maison de vacances à Saint-Tropez. Pour se déplacer avec ses quatre enfants – les trois qu’il a eus avec Mélanie Page, et son aînée Nina (20 ans), issue de sa relation avec l’animatrice de France 3 Marine Vignes –, il a une Batmobile électrique, la Tesla Model X, avec chauffeur privé.


  • Ses premières amours : le rock

Il a fait partie d’un groupe de rock : « J’étais batteur… J’ai aussi tenté de chanter mais ils m’ont vite viré ! Nous répétions dans le local du jardinier de l’immeuble, le groupe s’appelait, Euterpe du nom de la muse de la musique. Tout artistes que nous étions, on faisait aussi latin grec », avait-il déclaré à Télé Loisirs.

  • Un grand sentimental

Une vie de famille heureuse, avec Mélanie Page, la mère de ses trois enfants, Roxane, Annabel et Adrien. Elle est arrivée dans sa vie quand il a été écarté de Canal +, en 2000. Elle l’a soutenu pendant les quatre années de sa traversée du désert.

  • Un patron exigeant

Est-ce parce qu’il est né à Alexandrie, en Égypte, comme Claude François, que Nagui se comporte avec ses collaborateurs comme le faisait autrefois le chanteur ? Il surveille tout, des plateaux d’enregistrement à ses bureaux, il décide de tout, jusqu’à l’emplacement de la bonbonne d’eau ! Rien ne se fait sans son approbation, c’est un patron au ton sec et cassant qui se fait pardonner ses sautes d’humeur avec des cadeaux : il offre des iPhone ou des iPad à ses employés.

  • Très privé

Il adore les jeux de société. Du reste, il est tombé amoureux de Mélanie lors d’une soirée jeux qu’il avait organisée chez lui. Ils se sont aimés grâce à Tabou.

  • Comment il a débuté

C’est Monique Le Marcis, la grande découvreuse de talents, programmatrice de RTL, qui l’a remarqué la première, même si c’est à Laurent Boyer qu’il doit sa première radio sur Chic-FM en 1986.

  • Un financier averti

Producteur et animateur, il facture, selon Capital, 30 millions d’euros par an à France Télévisions pour ses 3 émissions jeux, 12 prime-times et Taratata. À France Inter, il touche un salaire annuel estimé entre 120 000 et 150 000 euros. Cela ne s’arrête pas là ! Financier averti, il est actionnaire de la société Banijay (qui produit entre autres Koh-Lanta) qui lui assure un salaire annuel évalué à 750 000 euros et 1 million les bonnes années.

  • Amour / haine

Il adore Jennifer Aniston mais déteste toujours Richard Berry, depuis vingt-huit ans. Il avoue qu’il ferait des kilomètres pour voir son actrice préférée, même dans un navet. Il est fâché à mort avec le comédien à cause d’une cigarette. Invité à dîner chez Nagui, Richard Berry lui aurait reproché d’être méprisant et humiliant avec les femmes : « Il avait foutu sa petite amie de l’époque dehors, la nuit, en plein hiver, parce qu’elle fumait. »

  • Sa phobie des photos

Sur N’oubliez pas les paroles !, il est interdit au public d’apporter un appareil photo ou un téléphone portable. Nagui ne veut paraître sur aucun des réseaux sociaux.

  • Une hygiène de vie parfaite

Il est végétarien. Bon cuisinier, il est réputé pour sa ratatouille et « aucune femme ne résiste à mon gâteau au chocolat », précise-t-il. Mélanie a treize ans de moins que lui ; il s’est mis au sport pour continuer à lui plaire. Il fuit le café, les sodas, l’alcool et même les cigarettes.

  • Sa plus grande blessure

« La une de Charlie Hebdo où j’étais représenté en chameau avec ce titre : Nuit gravement à la santé. J’ai eu mal à en pleurer. Ça ne m’a pas empêché de présenter Je suis Charlie sur France 2 avec France Inter, le lendemain des attentats, pour dire haut et fort que la liberté de la presse doit permettre aux caricaturistes de se moquer de tout le monde », avait-il confié à Paris Match.

  • Ses études abrégées

De 1972 à 1979, il a fait ses études secondaires à l’institut Stanislas, lycée catholique de Cannes dans les Alpes-Maritimes, où ont également étudié Guillaume Apollinaire, Gérard Philipe, Roland Garros et… les deux fils de Claude François, Claude Junior et Marc.

  • Son action humanitaire

Pendant dix ans, il a emmené en vacances, avec sa famille, une petite fille que lui avait confiée le Secours Catholique. Il est engagé auprès du Secours populaire français, du Sidaction, de l’association des Petits princes, de la Fondation pour la recherche médicale. Il soutient l’action de défense des animaux Paris sans captivité animale et C’est assez, contre la détention de dauphins.

Dominique PRÉHU

À découvrir