France Dimanche > Actualités > Nagui : Victime de vandales !

Actualités

Nagui : Victime de vandales !

Publié le 27 août 2019

En vacances du côté de Bastia, Nagui a été l’objet d’une terrible intimidation. Un séjour à hauts risques.

Ah ! La Corse… Ses paysages grandioses, ses eaux turquoise, et surtout ses spécialités locales comme le brocciu et le figatellu… Mais en plus du fromage et de la saucisse sèche, l’île de Beauté possède une autre particularité qui n’a rien de culinaire cette fois-ci : son hospitalité, disons-le, toute particulière…

Nagui en a fait la triste expérience lors d’un séjour aussi mouvementé que mémorable. Sur le plateau de N’oubliez pas les paroles, le 23 juillet dernier, face à Maëva, une candidate corse, il s’est laissé aller à une confidence qui en dit long sur l’ambiance tendue qui peut régner sur place.


Alors qu’il séjourne sur l’île, Julien Clerc l’invite à venir boire un verre chez lui, du côté de Saint-Florent, non loin de Bastia, en Haute-Corse. Nagui, qui était parti avec l’idée de visiter l’île de bout en bout, avait loué une voiture immatriculée « 2A », du département de Corse-du-Sud. Grave erreur car pour peu qu’à Bastia et dans ses environs, votre plaque n’indique pas « 2B », l’immatriculation de la Haute-Corse, vous êtes susceptible d’être regardé de travers.

Totalement ignorant de cette particularité locale, Nagui, arrivé chez le chanteur, se gare tout naturellement devant sa maison. Mais l’ami corse convié lui aussi chez Julien semble s’inquiéter : « Mais pourquoi tu as une voiture 2A ? » Nagui, étonné, ne voit pas où il veut en venir. Devant sa mine déconfite, son copain se reprend et poursuit : « Non, mais ça va, devant la maison, ça va ». 

Julien Clerc les accueille ensuite, et les compères prennent l’apéro dans le salon sans deviner ce qui est en train de se tramer à l’extérieur. Mais lorsque l’animateur de France 2 rejoint son véhicule, il découvre stupéfait que les quatre pneus sont à plat. Il réalise soudain qu’il vient d’être pris pour cible par des villageois. Une façon très claire de lui signaler qu’il n’est pas le bienvenu. Pas très rassuré, Nagui se décide à aller demander de l’aide au café qui se trouve juste à côté. 

Le patron, tout aussi accueillant, lui balance : « Mais qu’est-ce que vous faites là ? » Ce à quoi Nagui répond, embarrassé : « Ben, je suis en vacances avec Julien Clerc, mais on a une galère… » et lui raconte ses déboires. Le patron, jusque-là plutôt ombrageux, lui dit alors avec un grand sourire : « Vous m’êtes sympathique… »

Pour autant, Nagui se demande toujours comment il va rentrer chez lui. Mais en sortant de l’établissement, il a l’agréable surprise de découvrir que les quatre pneus de sa voiture ont été discrètement regonflés ! Soulagé, il a néanmoins préféré prendre aussitôt le maquis, pas vraiment sûr de vouloir revenir de sitôt…

Valérie EDMOND

À découvrir