France Dimanche > Actualités > Nana Mouskouri : Elle a vaincu la maladie !

Actualités

Nana Mouskouri : Elle a vaincu la maladie !

Publié le 12 mars 2016

Lorsque la chanteuse de 81 ans a annoncé il y a quelques mois qu’elle était � forcée d’interrompre �sa grande tournée mondiale, tous les admirateurs de Nana Mouskouri se sont mis à trembler pour elle…

Ce n’est pas parce qu’elle porte le même diminutif qu’une héroïne de Zola qu’on va verser dans le misérabilisme ! Mais tout de même… ces temps derniers, il y avait de quoi nourrir quelques inquiétudes au sujet de Nana Mouskouri.

Nana qui, du jour au lendemain, suspendait la grande tournée mondiale entreprise en 2013. Que lui arrivait-il ? Ses forces l’avaient-elles trahie ou, plus dramatique encore, sa sublime voix ?  À 81 ans, il n’était pas tout à fait déraisonnable d’imaginer les pires scénarios…

D’autant que Nana avait tiré elle-même la sonnette d’alarme. Souvenez-vous, en 2008, à la grande tristesse de ses millions d’admirateurs et d’amoureux, la plus célèbre chanteuse grecque du monde depuis Maria Callas annonçait qu’elle mettait fin à sa carrière. C’était en juillet, lors d’un inoubliable concert à l’Odéon d’Hérode Atticus d’Athènes. Athènes, la ville de son enfance, devenait celle de ses adieux : la boucle semblait bouclée. Mais pourquoi une telle décision que rien, auparavant, n’avait laissé pressentir ?

->Voir aussi - Jean-Pierre Pasqualini : "Nana m'a fait pleurer"

La raison, Nana avait attendu trois ans pour l’avouer : elle avait peur, vivait dans l’angoisse de moins bien chanter ; de constater qu’un jour, sur scène, devant des milliers de spectateurs, sa voix ne répondrait plus. Décision prudente ? Raisonnable ? Sans doute, oui. Mais quand on est une artiste aussi complète, quand depuis cinquante ans on a pris l’habitude de tout donner et de tout risquer à chaque concert, est-il raisonnable de devenir raisonnable ? Nana s’est rapidement rendu compte que non.

Malgré ses autres occupations, à l’Unicef notamment, sa vie était devenue beaucoup trop « popote » pour une femme de son tempérament. Elle était en train de s’étioler, de vieillir deux fois plus vite. Bref, ça n’allait pas du tout…

--> Lire aussi : Nana Mouskouri : Sa cruelle humiliation !

Alors en 2013, tirant les leçons de ces cinq années de retraite, Nana Mouskouri a pris une grande décision, celle de s’offrir un somptueux cadeau pour ses 80 ans qui approchaient : une gigantesque tournée mondiale de presque trois années, rien que ça ! Est-il besoin de préciser que, partout où elle se produit, elle fait un triomphe ? Les chanceux qui assistent à l’un de ses spectacles lui font de véritables ovations. Quant à ceux qui vivent dans les villes où la star doit se rendre, ils comptent fiévreusement les jours qui les séparent de l’événement.

Et soudain, tout s’est arrêté. On a appris – c’était il y a quelques mois – que cette tournée était totalement interrompue. Plus inquiétant encore, la date de son éventuelle reprise était laissée dans le flou le plus complet. C’est à ce moment que les inquiétudes ont commencé à se manifester : qu’était-il donc arrivé à Nana ?

En un sens, on avait raison de s’alarmer, car la chanteuse a bien été frappée par la maladie. Un mal suffisamment grave qui a nécessité une opération de la vésicule biliaire. Or une intervention pratiquée sur une dame de son âge n’est jamais sans risques, le moindre étant encore de l’affaiblir si durablement qu’elle ne puisse jamais plus reprendre sa tournée.

Eh bien, on avait tort de trop s’en faire ! Car non seulement l’opération a été un plein succès, mais Nana Mouskouri, cette battante, sans doute portée par un désir ardent de retrouver son public, a récupéré ses forces et son énergie à une vitesse stupéfiante, anéantissant la maladie comme un héros de la mythologie grecque terrasse les dragons !

Si bien que, dès le mois prochain, elle va pouvoir remonter sur scène : ce sera le 5 mars, à Bucarest. Et nul doute que ce concert-là sera empreint d’une émotion encore plus intense que ceux qui l’ont précédé. Mais que les Français n’en soient point jaloux, non plus que les Belges ni les Luxembourgeois : l’artiste se produira dans ces trois pays avant l’été !

Décidément, malgré les embûches et les coups durs, ce n’est pas encore l’année 2016 qui verra Nana Mouskouri prendre sa retraite. Et c’est tant mieux.

Didier Balbec

À découvrir