France Dimanche > Actualités > Naoëlle de Top chef : une victoire scandaleuse !

Actualités

Naoëlle de Top chef : une victoire scandaleuse !

Publié le 6 mai 2013

Trop, c’est trop ! Elle a beau avoir fait preuve d’une grande maîtrise, les méthodes utilisées par cette dure à cuire laissent un goût amer.

La fin justifie-t-elle les moyens ? Si l’on posait la question à Naoëlle, il y a fort à parier qu’elle répondrait par l’affirmative. Cette brune au caractère en acier trempé, qui séduit autant qu’elle agace, n’a en effet jamais caché qu’elle était prête à tout pour gagner Top chef. Certes, la jeune femme partait avec de sérieux atouts : quinze ans d’expérience en cuisine, dont neuf comme sous-chef au prestigieux hôtel Le Bristol à Paris, une technique fabuleuse, et le désir de toujours s’améliorer. Ainsi, réalisant que la pâtisserie était son point faible, elle a passé des heures à potasser des ouvrages sur le sujet.

Mais, et c’est là que le bât blesse, la concurrente n’a pas usé que de ses seules qualités pour parvenir à ses fins ! Tous ceux qui ont suivi la demi-finale, le 22 avril, ont pu constater qu’elle ne s’embarrassait pas de principes ! Le premier accroc a eu lieu avec Jean-Philippe. Alors que celui-ci lui demandait conseil pour tamiser son brochet, la candidate l’a vertement rembarré : «J’ai une technique, mais je ne vais pas te la dire.» Quelques instants plus tard, Naoëlle offre une nouvelle preuve de son individualisme forcené, volant à Yoni, qui lui tournait le dos, un bol de têtes de crevettes, ce qui lui a permis de gagner de précieuses minutes.

Vol, tricherie, mauvais esprit : sur le site internet de M6, de nombreux téléspectateurs, choqués, ont crié au scandale. Ce qui n’a pas gêné la jeune femme, qui a déclaré : « C’est aussi ça, la compétition. C’est être plus maligne que les autres. Avoir un petit coup de vice mais qui reste quand même gentil… » En réalité, le gentil, dans cette histoire, c’est Yoni. Éliminé, le malheureux a excusé l’indélicatesse de sa rivale, expliquant, dans une interview à Télé-Loisirs : « Elle ne m’a pas volé les têtes de crevettes. Elle les a prises, puis elle est venue me voir. » Les hommes sont peut-être des idiots, dixit Naoëlle, qui avait déclaré : « Contrairement aux garçons, j’ai un cerveau », mais ils se montrent beaux joueurs !

Colère

Les téléspectateurs n’étaient cependant pas au bout de leurs surprises ! Cinq jours avant la finale, un message posté sur Twitter par Christopher Hache, le chef du très sélect hôtel de Crillon, mettait le feu aux poudres : « Naoëlle gagne Top chef et a démissionné de l’hôtel Bristol… », écrivait-il, déclenchant la colère des internautes. Non seulement elle avait triché, mais en plus, leur plaisir était gâché ! Quelques heures plus tard, la jeune femme s’exprimait à son tour sur son compte Twitter : « J’ai démissionné de l’hôtel Bristol, mais je ne peux pas dire si j’ai gagné Top chef. Je vais vivre de nouvelles belles aventures. »

Même son fils est content !

On peut certes se réjouir que la victoire revienne à une femme et couronne un indéniable talent. Mais qu’est le savoir-faire sans le savoir-vivre, la compétition sans le fair-play, sinon un plat qui laisse en bouche un goût amer…

Lili Chablis

À découvrir