France Dimanche > Actualités > Nathalie Baye : Elle lutte contre un terrible trouble...

Actualités

Nathalie Baye : Elle lutte contre un terrible trouble...

Publié le 15 mars 2018

Pour un rôle dans une série polar, Nathalie Baye a décidé d’enfin soigner sa claustrophobie… Une angoisse devenue extrêmement handicapante avec les années. 

« Je suis incapable de monter dans une voiture trois portes ou un petit ascenseur », confie l’actrice durant une interview pour le Parisien.

A 69 ans, la mère de Laura Smet est rongée depuis plusieurs années par un mal terrible : la peur des espaces confinés, appelée aussi « claustrophobie ».

Toute sa vie, elle a dû composer avec ce trouble indomptable… Étant parfois même obligée de monter  « quatorze étages » par les escaliers pour éviter de subir une violente crise de panique dans l’ascenseur d’un immeuble…

Au prix de sueurs froides, c’est pourtant une Nathalie métamorphosée que nous découvrons, cette semaine, dans la toute nouvelle série de Canal +, « Nox ». « Il fallait se faufiler dans des endroits très étroits », raconte celle qui incarne Catherine Susini, une flic retraitée au langage fleurie qui tente de retrouver sa fille, disparue dans les catacombes de Paris.

Tétanisée à l’idée de devoir tourner sous terre, l’actrice a décidé d’avoir recours à des soins pas tout à fait comme les autres : l’hypnose… Elle raconte : « L’hypnose aide beaucoup. Alors j’ai fait quatre ou cinq séances rapprochées avant le tournage de « Nox » »


Pourtant dès qu’elle est arrivée dans ce décor inhabituel, ses nerfs sont été mis à rude épreuve : «  J’ai été servie puisque dès le premier jour, on a passé six heures dans les égouts ! ».

Pourtant pour l’actrice des « Hommes de l'ombre » (France2 ), il n’était« pas question de renoncer à la série à cause de ça ». C’est donc, armée de son seul courage, qu’elle est partie à la conquête des catacombes de Paris. Une volonté de fer ? Oui, mais gare à vous si vous la suivez de trop près. « Ce qui me rassure, c’est de savoir que je peux faire demi-tour »., explique-t-elle.

Si aujourd’hui sa claustrophobie ne semble pas encore intégralement guérie, on ne peut que saluer sa ténacité. Si c’est possible, cela nous donne encore plus envie de la découvrir dans son tout premier rôle à la télévision, ce soir, sur Canal +.

Estelle LAURE

À découvrir