France Dimanche > Actualités > Nathalie Marquay : Elle communique avec son ami mort !

Actualités

Nathalie Marquay : Elle communique avec son ami mort !

Publié le 22 août 2014

Très marquée par le décès, il y a tout juste deux ans, de � Stéphane Slima �, son partenaire dans “Piège à Matignon”, la jeune femme vient de faire une étrange révélation…

Chacun s’arrange comme il le peut avec les drames de la vie, comme la perte d’un être cher. Comme nous tous, Nathalie Marquay a été rudement éprouvée par des disparitions qui ont, pour toujours, laissé un grand vide dans son existence et une plaie dans son cœur. Cependant, la femme de Jean-Pierre Pernaut a une façon très personnelle de gérer la perte de ceux qu’elle a aimés : elle communique avec eux !

Nathalie Marquay Stéphane SlimaC’est ce que l’ex-Miss France vient de confier à Gala, expliquant la façon dont elle parvenait à faire face au trac terrible qui la saisissait avant de monter sur scène lorsqu’elle jouait au théâtre : « Dans ma loge, je m’en remettais à l’ange Gabriel, qui m’a toujours soutenue », raconte-t-elle. Avant d’ajouter : « Aujourd’hui, je suis plus zen, mais je continue de parler aux êtres qui me manquent, mes grand-mères ou Stéphane Slima, qui jouait à mes côtés avant d’être emporté par un AVC, en août 2012. »

Nathalie Marquay Slima plein piedCe comédien formidable, que l’on avait suivi dans le rôle d’Alain Dulac dans la série de TF1 Sous le soleil, et qui avait ensuite donné la réplique à Nathalie dans la pièce coécrite par le couple Marquay-Pernaut, Piège à Matignon, a quitté la scène pour toujours il y a tout juste deux ans. Stéphane Slima n’avait que 41 ans. Les traits tirés, les yeux pleins de larmes, Nathalie et Jean-Pierre s’étaient rendus à ses obsèques, en l’église Saint-Roch, à Paris, habillés de blanc comme il avait été demandé aux amis du défunt.

Nathalie Marquay robe dentelleAujourd’hui, la révélation de Nathalie Marquay, confiant qu’elle lui parle toujours, est touchante à plusieurs titres. Cela prouve d’abord à quel point c’est une femme sensible. Et en même temps, cela révèle une partie d’elle-même qui, elle en a parfaitement conscience, pourrait faire sourire ou provoquer de l’incompréhension. Mais ce n’est pas le problème de Nathalie. En avouant communiquer avec son ami disparu, elle se montre sans masque. Lorsqu’on y pense, il n’est pas si étonnant que la jeune femme croie en un monde caché, fait de forces mystérieuses.

En évoquant le « soutien » que lui aurait apporté l’ange Gabriel, elle sait, mieux que quiconque, de quoi il s’agit. Car, quand elle avait 30 ans, en 1997, vous le savez, elle a été touchée par une leucémie foudroyante. Un cancer des cellules de la moelle osseuse. Après un an de traitement, trois chimiothérapies et un mois et demi passé dans une chambre stérile, elle a triomphé du mal. Ce qui l’a fait tenir, c’est bien sûr la médecine, mais aussi sa foi inébranlable en la vie. « J’y ai cru à fond, j’ai cru à ma bonne étoile, à mes grand-mères là-haut… Je suis assez mystique ! », explique-t-elle sur le site Signes & sens.

Mission

Mystique, il y a de quoi le devenir quand les blouses blanches ne croient pas à votre guérison, et que, jour après jour, vous prouvez que votre place est toujours là, sur Terre, parmi les vivants ! C’est sa foi en l’existence, si belle, si riche, qui continue aujourd’hui de guider Nathalie.

"Ma bonne étoile", éd. Plon, 2004

"Le cancer en face" Plon, 2005

"Mes secrets", éd. Plon, 2007

De ses expériences particulières, et intimes, elle tire une philosophie qui s’énonce simplement : la jeune femme a le sentiment d’avoir une « mission à remplir », comme elle l’a dit au site Signes & sens. « Cette mission, c’est d’aider ceux qui ont eu la même maladie que moi », dit-elle.

Ce qu’elle fait depuis 2003 avec l’association Ti’toine. Et il y a fort à parier que l’actrice fait souvent appel à ses chers disparus, ses grand-mères bienveillantes ou son ami Stéphane Slima, pour lui souffler de bonnes et belles idées à mettre en œuvre lors de leurs conversations secrètes.

Laurence Paris

À découvrir