France Dimanche > Actualités > Nathalie Marquay-Pernaut : Rattrapée par le cancer

Actualités

Nathalie Marquay-Pernaut : Rattrapée par le cancer

Publié le 22 mars 2019

C'est vêtue d'un t-shirt de lutte contre le cancer que l'épouse de Jean-Pierre Pernaut, Nathalie Marquay, a décidé de se montrer...

C’est le combat d’une vie… Cela fait déjà vingt ans que Nathalie Marquay-Pernaut vit avec ce poids sur les épaules.

Diagnostiquée en 1997 d’un cancer de la moelle osseuse, l’épouse de Jean-Pierre Pernaut a dû combattre de toutes ses forces ce mal insidieux qui cherchait à la réduire au néant. « Un an de traitement, trois chimiothérapies, un mois et demi dans une chambre stérile […]. J’ai toujours été une battante. C’est ce qui m’a sauvée », confiait-elle dans les colonnes de Gala il y a maintenant dix ans.  

Guérie au terme d’une lutte féroce, l’ancienne Miss France pensait sûrement que cette sombre maladie n’était plus qu’un mauvais souvenir. C’était sans compter sur l’acharnement mortel de la première cause de décès en France.

L’an passé, la femme de 52 ans a dû de nouveau faire face à la maladie lorsque son époux a révélé être, lui-même, atteint d’un cancer de la prostate. Le présentateur de France 2 guéri, c’est désormais pour une toute autre personne qu’elle souhaite s’engager.


Le 11 mars dernier, Agathe Auproux, chroniqueuse de l’émission « Balance ton post » (C8) a révélé être atteinte d’un cancer. « Un lymphome exactement. Je suis en chimiothérapie depuis mi-décembre et pendant encore trois mois. Je suis souvent à l’hôpital, je suis très fatiguée, je perds mes cheveux, j’ai un cathéter que je déteste placé sous ma peau », avait-elle alors écrit sur son compte Instagram.

Sur le plateau de « C’est que de la télé », émission proche de celle d’Agathe, Nathalie Marquay-Pernaut a donc décidé de venir vêtue d’un t-shirt de lutte contre le cancer. « Je voulais juste faire un petit mot pour Agathe [Auproux] que je ne connais pas mais qui est votre amie. Je voulais lui dire avec Jean-Pierre que franchement, on était très fiers de son combat et on l’embrasse très très fort », a-t-elle déclaré.

En 2005, cette survivante assurait que « même si on sait qu’on est condamné, il faut toujours penser qu’on peut guérir pour se donner une chance. ». Un conseil qu’Agathe Auproux semble appliquer à la lettre puisqu’elle a confié penser : « Je ne vais pas mourir ».

Estelle LAURE

À découvrir