France Dimanche > Actualités > Nicolas de L'amour est dans le pré : Il a tout quitté pour l’amour !

Actualités

Nicolas de L'amour est dans le pré : Il a tout quitté pour l’amour !

Publié le 30 juin 2014


Le céréalier lorrain n’aime pas les compromis dans le couple. La preuve ? Quand il s’est senti �malheureux  avec sa première épouse, il n’a pas hésité à demander le divorce !

Nicolas 1 AEDLPC’est le moment que beaucoup de téléspectatrices attendaient… Ce lundi, à 20 h 50, sur M6, Nicolas fera partie des cinq nouveaux agriculteurs qui rencontreront leurs prétendantes. Avec sa carrure d’athlète, sa voix grave et ses beaux yeux, le céréalier lorrain de 35 ans a fait s’emballer bien des cœurs depuis la diffusion de son portrait, en janvier dernier.

Mais le bonbon pourrait s’avérer plus dur que l’emballage. Devant les caméras de L’amour est dans le pré, le jeune homme a lui-même confié être « un peu soupe au lait, un peu sanguin ». Il a d’ailleurs déjà été marié une fois pendant presque dix ans. Si cette union lui a permis de devenir le papa de deux petites filles de 8 et 11 ans (dont il a la garde alternée), elle l’a aussi mis en face de sa vérité intime.

Nicolas 2 AEDLP« À l’époque, je n’étais pas bien dans ma peau, a-t-il avoué à Karine Le Marchand. Je ne regrette rien. Je n’aime pas les histoires compliquées. On n’est que de passage, ça passe super vite. Aujourd’hui, j’ai plus de recul sur moi-même. » Peut-être, mais la façon dont il a tourné la première page de sa vie révèle quand même un sacré tempérament ! « Je me suis séparé de ma femme, parce que j’étais malheureux dans mon couple, insiste ce natif de la Meurthe-et-Moselle dans Télé Star. On avait tout, des enfants, une maison, une voiture, des beaux-parents qui m’adoraient… Je ne suis parti pour personne. »

Bref, celui qui assure que l’on peut arrêter son mariage et réussir son divorce sait où il va. Sa destination, c’est l’amour, et ses partenaires ont tout intérêt à ne pas le décevoir !

Nicolas 3 AEDLPPacha

Nicolas estime que le courage qu’il lui a fallu à l’époque lui donne aujourd’hui le droit d’être difficile Sa première expérience lui ayant permis de soigner les « petits travers » de sa personnalité, il veut une compagne à la hauteur de ses exigences. Notre agriculteur cherche de la tendresse, une épaule sur laquelle se reposer.

Mais ce compétiteur, plusieurs fois champion de France de horse-ball, veut aussi une cavalière inspirant la joie et la bonne humeur. Pas d’une femme qui arrive chargée du fardeau de ses soucis. En outre, il est « super difficile au niveau physique », mais ne veut pas « une plante verte ». Sachez que l’heureuse élue devra mesurer plus de 1,60 mètre, ne pas fumer et n’être ni anorexique ni boulimique. « Si je n’accroche pas, je peux être vraiment dur. Je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus », ajoute-t-il.

Nicolas 4 AEDLPEt le speed dating dans tout ça ? Nicolas a adoré : « Tu es là, les filles viennent pour toi, tu as l’air d’un pacha. » Très attentif, il a ainsi soigneusement disséqué le physique de ses prétendantes : leur démarche, leurs ongles, leur regard, ce qu’elles dégageaient, leur voix. Notre homme a vraiment eu le sentiment que l’histoire de sa vie se jouait lors de ces rencontres télévisées.

Sinon, il rêve d’une relation simple et fluide. Ce qui pourrait, paradoxalement, se révéler compliqué !

Benoît Franquebalme

À découvrir