France Dimanche > Actualités > Nicolas Sarkozy : La fin d’une belle histoire d’amour !

Actualités

Nicolas Sarkozy : La fin d’une belle histoire d’amour !

Publié le 9 octobre 2015

Lourdes menaces pour l’ex-président Nicolas Sarkozy. Il se retrouve face à une femme blessée qui a décidé de se� venger.

 
 

Derrière tout grand homme politique se cache une femme. Dans une certaine mesure, il semble qu’aujourd’hui les citoyens n’élisent plus seulement un chef de l’État, mais bien un couple. Et celui que forment Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozy a toutes les qualités requises pour traverser les tempêtes.

Ces deux-là s’aiment assez fort pour avoir réussi à supporter ensemble la défaite à l’élection présidentielle de mai 2012, les trahisons des proches et les nombreuses affaires judiciaires auxquelles, à tort ou à raison, Nicolas se retrouve mêlé.

Or, si Carla ne paraissait pas très ravie à l’idée que son époux retourne prendre des coups dans l’arène politique, elle a, depuis, changé son fusil d’épaule. Comment expliquer un tel revirement ?

Eh bien, la belle Franco-Italienne n’a pas supporté que son couple ait été mis sur écoute par la justice. Selon elle, c’est François Hollande qui serait responsable de cette manœuvre.

Dès lors, Carla a choisi d’épauler à 100 % son Nicolas, lequel compte bien prendre sa revanche sur son meilleur ennemi en 2017. C’est ainsi que, cet été, l’on a pu observer un couple plus fusionnel que jamais : Carla et Nicolas, se prenant dans les bras lors de leur séjour dans la villa familiale des Bruni-Tedeschi au cap Nègre ; les mêmes, enlacés dans un décor de rêve en Corse…

“Je le dézinguerai !”, déclare-t-elle à qui veut l’entendre

Mais la rentrée est arrivée. Et il n’a pas fallu attendre longtemps avant que les journaux, dont Le Point, relaient une déclaration d’une extrême violence : « Quant à Nicolas Sarkozy, ce n’est même pas la peine qu’il se présente à la présidentielle, je le dézinguerai ! » La femme qui a tenu de tels propos en a remis une couche dans le même hebdomadaire : « Il ne m’aime plus et moi je le déteste. C’est un mec néfaste ! »

Poignard

Qui a bien pu prononcer des paroles aussi définitives ? Carla et Nicolas se seraient-ils fâchés pour des raisons qui restent inconnues ? Que tous ceux qui portent ce couple dans leur cœur se rassurent. Le duo demeure aussi soudé qu’avant. En revanche, la rupture entre l’ex-chef de l’État et celle qui était, jusqu’à présent, l’une de ses plus fidèles supportrices semble consommée !

Car même si, jusqu’à un certain degré, la politique repose sur le pardon des offenses, Nadine Morano – puisqu’il s’agit d’elle – a de toute évidence choisi de couper les ponts avec un homme qu’elle avait pourtant été la première à défendre sur les plateaux de télévision et dans les studios radio.

Mais l’ancienne ministre a franchi la ligne jaune aux yeux de sa propre famille politique quand, le samedi 26 septembre, elle a évoqué la « race blanche » de la France lors de l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché, sur France 2.

Ces propos lui ont valu des injures de la part des internautes comme de Nicolas Sarkozy. Selon le site lepoint.fr, ce dernier aurait déclaré, lors de la traditionnelle réunion au siège de son parti, « mais que dire de la stupide Nadine Morano ? » Un véritable coup de poignard pour celle qui faisait figure de « grognarde de la garde » et qui, après la défaite de 2012, était devenue trésorière de l’association des amis de Nicolas Sarkozy.

S’il a jusqu’alors défendu bec et ongles cette amie de vingt ans, Nicolas a aujourd’hui demandé le retrait de sa candidature comme tête de liste pour Les Républicains en Meurthe-et-Moselle.

Quand vous lirez ces lignes, la commission chargée des investitures de ce parti – dont Nadine Morano est membre ! – aura déjà statué, le 7 octobre.

Mais, quelle que soit sa décision, la bataille ne fait que commencer. Celle qui s’est déjà lancée dans la course à l’investiture pour l’élection présidentielle, contre son ex-mentor, a la rancune tenace.

Et Nadine Morano semble désormais prête à tout pour barrer la route de Nicolas Sarkozy vers l’Élysée !

->Voir aussi - Carla : La vengence, c'est maintenant !

Claude Leblanc

À découvrir

Sur le même thème