France Dimanche > Actualités > Nicoletta : Elle perd la tête !

Actualités

Nicoletta : Elle perd la tête !

Publié le 3 décembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

La célèbre chanteuse Nicoletta vient d'avouer qu'elle souffrait, à 76 ans, de graves problèmes de mémoire !

« C 'est une horreur ! » C'est avec ces mots que l'artiste a qua-lifi é ce qui lui arrive. Nicoletta souffre en effet de graves trous de mémoire, comme elle l'a confié sur les ondes d'Europe 1, invitée de Philippe Vandel, lundi 9 novembre, dans son émission CultureMédias. « Je me trompe sur les visages, je me trompe sur les noms, les Daniel deviennent Alain… », a-t-elle avoué, désemparée.


Un handicap qui lui a un jour fait confondre l'ancien ministre de l'Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie, Claude Allègre, avec un grand homme de télévision : le célèbre maître Capello qui officiait, entre autres, aux Jeux de vingt heures, sur France 3. Lors d'une soirée, elle était allée vers lui pour le saluer et avait dû se rendre à l'évidence : si Jacques Capelovici, le fameux verbicruciste, pouvait ressembler un peu au ministre, il n'était pas celui qu'elle pensait avoir vu… « Je n'avais pas mes lunettes et il était à contre-jour ! », s'est-elle défendue, pour justifi er cette regrettable confusion.

Mais, comme l'a expliqué Hélène Mannarino, la journaliste qui brossait son portrait, les erreurs sur la personne ne sont pas les seuls symptômes qui laissent penser que la chanteuse est vraiment dans la lune. En effet, Nicoletta « perd les choses, comme ses clefs avant de partir à la campagne, qu'elle a cherchées des heures, alors qu'elles étaient presque à leur place, dans une petite trousse. » Elle oublie aussi ses papiers avant de partir en vacances en croisière. Bref, par moments, sa vie devient un peu compliquée.

Mais avec Nicoletta, toujours aussi pétillante, sympathique et énergique, pas question de se laisser aller à la mélancolie ! Pour elle, ces oublis, ou confusions, sont à mettre sous un terme générique très rassurant, comme elle l'a encore confi é sur Europe 1, un grand sourire aux lèvres, les yeux rieurs : « C'est vrai que je suis la reine de la gaffe ».

Et ce n'est pas ces problèmes de mémoire qui vont l'empêcher de très bientôt célébrer ses 50 ans de carrière. Les 3 et 4 février, on pourra la retrouver, elle et sa voix magni-fi que, sur la scène du Lido, à Paris. Et une chose est certaine : elle n'oubliera jamais ce rendez-vous avec son public, qui lui tient tellement à cœur !

Laurence PARIS

À découvrir