France Dimanche > Actualités > Nicoletta : Victime d’un terrible handicap !

Actualités

Nicoletta : Victime d’un terrible handicap !

Publié le 29 janvier 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Nicoletta confie des souvenirs très touchants sur son enfance aux côtés de sa mère handicapée. Elle raconte sa douleur de petite fille.

A 76 ans, Nicoletta sort un nouveau livre le 4 février : Soul-Sister - 50 ans de scène (Ed.Cherche Midi). A cette occasion, elle a accordé un entretien au magazine Gala dans lequel, elle livre des souvenirs très personnels. Touchante et sincère, la chanteuse revient sur son enfance difficile. 


"J'ai grandi dans une famille meurtrie par la guerre. Ma chère grand-mère, qui avait la trentaine quand je suis née, m'a gardée, parce que ma mère était handicapée mentale. Elle ne savait ni lire ni écrire" explique l’interprète de Mamy Blue. Et c’est justement la condition de sa mère et le regard que les gens posaient sur elle qui ont le plus marqués Nicoletta.  

De ces années, elle garde surtout en tête, le rejet de ses camarades de classe : "À l'école on me disait 'on ne joue pas avec toi, ta mère est folle'. Ça m'a meurtrie. Mais ma mère était aussi quelqu'un d'extrêmement attachant." On imagine aisément la détresse et l’impuissance d’une enfant face à la cruauté de ses homologues.  

C’est une enfance teintée par l’absence d’un père, et par une mère qu’elle adorait malgré sa différence que Nicoletta raconte : "Ma mère était déficiente mentale. Elle avait l’esprit d’une enfant dans le corps d’une jeune fille. Mon père, qui ne m’a jamais reconnue, était un petit voisin de mes grands-parents. Ils ne se sont pas vraiment rendu compte de ce qu’ils faisaient. Ils avaient 17 et 19 ans quand je suis née, et c’était la guerre". 

Et lorsque Nicoletta est interrogée sur les raisons du handicap de sa mère, elle émet cette hypothèse : "Ma grand-mère avait 17 ans quand elle est tombée enceinte et, au début du siècle dernier, dans le milieu fermier dans lequel elle vivait, on avait la main leste. Elle a pris des coups quand elle attendait ma mère. Je me suis souvent demandé si son retard mental ne venait pas de là." 

Ce sont des souvenirs douloureux qu’avoue Nicoletta. Un regard sur le passé tout en dignité et franchise. Tout comme dans ses chansons, elle livre un témoignage touchant qui pourrait faire écho à d’autres histoires de vie.  

Mélissa Delphigué

À découvrir