France Dimanche > Actualités > Nikos Aliagas : Hospitalisé pendant des mois !

Actualités

Nikos Aliagas : Hospitalisé pendant des mois !

Publié le 1 février 2022

.photos:jacovides---clovis-/-bestimage

TMC diffusera dans quelques jours un documentaire consacré à celui qui est surnommé « le James Brown de l’animation » par Pascal Obispo. Co-produit par Nikos Aliagas lui-même, l’animateur y fait des confidences sur son enfance et notamment sur une hospitalisation qui a duré des mois…

Le 9 février prochain, TMC diffusera un documentaire consacré à l’animateur-star de TF1. Baptisé Nikos en vrai, à l'ombre des lumières, ce programme de 90 minutes, réalisé par Valérie Inizan et raconté par la présentatrice Tatiana Silva, décryptera l'ascension du « James Brown de l’animation »  comme le qualifie Pascal Obispo.


Né à Paris, Nikos se rêvait poète ou journaliste et ce documentaire co-produit par ses soins, nous montrera l’homme qui se cache « quand les lumières s’éteignent ». L’animateur de 52 ans a fait bien du chemin depuis ses débuts ! Passé par Radio France Internationale, Radio Notre-Dame ou encore Euronews, Nikos s’est également retrouvé dans l'émission Union libre de Christine Bravo alors qu’il présentait également le journal télé à Athènes. On se souvient également de lui à l’animation de la Star Academy et puis désormais aux commandes de The Voice, 50’ inside mais aussi des NRJ Music Awards.

L’animateur se souvenait qu’à l’époque il n'« y avait pas les réseaux sociaux mais ça castagnait déjà ». Il confiait ses doutes et se rappelait d’un moment où il a souhaité mettre fin à sa carrière qui débutait alors. « Je suis allé voir mes parents dans leur petit HLM du 10e, j'ai dit : 'Écoute je me suis trompé, ça arrive, c'est pas pour moi, je me suis planté'. (…) J’avais démissionné du 20h à Athènes  quelques jours auparavant j'ai dit : 'Je vais arrêter’ », se remémorait Nikos. Ce dernier rapportait la réponse de sa mère qui lui avait d’abord dit : « Oui très bien, dors sur le canapé ».

L’animateur se souvient que le lendemain, le discours d’Harula Aliagas était tout autre ! « Ton grand-père est rentré du front contre les fascistes, il a marché huit mois il avait pas enlevé ses chaussures depuis 8 mois mais il est rentré comme un homme, alors tu finis ce que tu as commencé », lui avait-elle lancé très contrariée. Il concluait : « C'est un peu pittoresque comme je la présente, ma mère mesure 1m50 mais elle a tout d'une immense femme et d'une immense dame et je lui dois beaucoup ».

En effet, Nikos faisait une autre confidence de taille au sujet de son lien avec sa mère. L’animateur racontait qu’à la naissance, il a rencontré un gros problème de santé et qu’il s’est retrouvé hospitalisé pendant des mois… Harula Aliagas, dévoilait, dans le documentaire consacré par TMC à son fils : « On a appris que le bébé avait une malformation dans son petit ventre, une malformation du duodénum ». Le nouveau-né est opéré illico presto et restera trois mois à l’hôpital avant de pouvoir enfin rentrer à la maison avec ses parents. En 2015 déjà, il en parlait sur le plateau de C à vous et expliquait : « Je suis né en 1969 à Paris et j'avais une malfor­ma­tion assez grave et j'ai été opéré à l'hôpi­tal des enfants malades. Je pense que si j'étais né à l'époque, en province, en Grèce, j'aurais eu un peu moins de chance. J'ai survécu, mais j'ai passé quand même plusieurs mois entre la vie et la mort, sous verre… »

Kahina Boudjidj

À découvrir