France Dimanche > Actualités > Nikos Aliagas : Vives tensions dans son couple !

Actualités

Nikos Aliagas : Vives tensions dans son couple !

Publié le 6 août 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

L’obsession de l’animateur de 53 ans irrite Tina…

La première fois qu’il a croisé Tina Grigoriou, ce fut un choc, une évidence, un coup de foudre. Au point que cette psychologue, anglaise d’origine grecque, a failli faire perdre la raison à l’iconique présentateur de 50’inside ! En effet, la première phrase qu’il a adressée à cette ravissante inconnue a été : « Pourquoi n’avez-vous pas d’enfants ?».


Comme le racontait Nikos dans les colonnes de Paris Match : « Elle m’a pris pour un fou. » Il n’empêche, ces deux âmes sœurs s’étaient reconnues… et ne se sont depuis plus quittées. En 2012, une petite fille, Agathe, venait couronner leur amour. Cinq ans plus tard, la famille s’agrandis-sait avec l’arrivée d’un garçon, prénommé Andreas. Auprès de Tina, l’animateur, qui avoue être d’une nature plutôt angoissée, a également trouvé un précieux équilibre. « Elle me fait du bien, elle m’a réparé, dans mes peurs, dans mes doutes, c’est une femme forte, c’est une femme brillante, et je crois qu’elle est à bonne distance avec tout ça, et j’en ai besoin », confiait-il dans le documentaire Nikos en vrai, à l’ombre des lumières, diffusé en février dernier sur TMC.

Mais si sa compagne a su l’apaiser, ce n’est pas pour autant qu’elle lui passe tout, loin de là ! D’où le tendre surnom qu’il lui a donné, Artémis, en hommage à la déesse grecque de la nature sauvage et de la chasse ! « Elle ne fait pas de quartier et j’aime ça. Quand elle veut quelque chose, elle agit comme Artémis qui tirait à l’arc : elle vise juste », expliquait-il, toujours à Paris Match.

Oui, entre ces deux-là, lui, l’homme de la lumière, visage emblématique depuis plus de vingt ans sur TF1, et elle, spécialiste de l’âme humaine, qui préférerait vivre à l’abri des regards, tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… Et pourtant.

Difficile en effet de résister à l’épreuve des années, quand ces petites manies, qui faisaient tout le charme de l’autre, s’avèrent de moins en moins supportables au fil du temps ! Si la patience, l’écoute et la compréhension ont permis à Tina de guérir son homme de certains troubles, comme l’agoraphobie, ainsi qu’il l’expliquait toujours dans Paris Match, il semble que cette femme exceptionnelle se retrouve à faire face à une autre fâcheuse habitude de Nikos. L’animateur est en effet également fan de photographie, art qu’il pratique depuis tout petit. Enfant, il s’amusait à tirer le portrait de ses proches… muni d’un appareil imaginaire ! « J’avais vu des photos de mes parents en noir et blanc […]. À l’époque, les gens ne souriaient pas parce que la photographie était considérée comme un acte social. Voir mes parents jeunes sans sourire m’a provoqué une émotion. C’est pour cela que je voulais garder les gens en vie », expliquait-il, dans C à Vous sur France 5.

Son père lui a offert son premier objectif avec lequel il a appris sur le tas. Depuis, Nikos n’a cessé de prendre de nombreux clichés – notamment des stars qu’il interviewe – et qu’il expose régulièrement. Une passion qui, hélas aujourd’hui, serait une source de désaccord au sein de son couple ! Car ses photos, qui se comptent par dizaine de milliers, envahissent la maison familiale ! « Je garde tout et après ma femme m’engueule parce qu’il n’y a plus de place », a confié l’animateur dans l’entretien qu’il a accordé à Technikart. Qui plus est, il imprime tout, alors qu’il pourrait conserver ses images virtuellement, en les enregistrant sur le Cloud ! « Je me dis qu’on ne sait jamais, s’il n’y a plus Internet un jour… Je suis un photographe “psychopathe”, j’ai des névroses », reconnaît-il encore.

La psychologue qu’est Tina parviendra-telle à lui faire entendre raison ? Souhaitons que les vacances – qu’ils passeront sans doute en Grèce, comme chaque année – soient propices à ce couple qui a tout – ou presque – pour être heureux…

À découvrir