France Dimanche > Actualités > Elizabeth II : Nouveau coup dur !

Actualités

Elizabeth II : Nouveau coup dur !

Publié le 16 juin 2020

.photos:bestimage

C'est de son château de Balmoral, où elle est confinée depuis la mi-mars, qu'Elizabeth II a appris la terrible nouvelle…

Le 8 mai dernier, dans un bref discours enregistré depuis le château de Balmoral où elle est confinée depuis le 19 mars, elle galvanisait son peuple terrassé par la terrible pandémie de coronavirus qui compte à ce jour plus de 41 000 victimes au Royaume-Uni. « Ne perdez pas espoir et continuez de vous battre », martelait la souveraine. Elle-même a été indirectement touchée par le Covid-19 : son fi ls, le prince Charles, l'a contracté, tout comme son Premier ministre, Boris Johnson, un temps hospitalisé en soins intensifs. Au grand soulagement d'Elizabeth, ces derniers vont bien aujourd'hui.


Mais le virus n'a hélas pas dit son dernier mot, et c'est un nouveau coup dur auquel la reine doit faire face aujourd'hui. Comme à peu près partout en Europe, le gouvernement anglais a pris des mesures de confi nement très strictes pour empêcher la propagation de l'épidémie, fermant notamment tous les lieux recevant le public. Une décision salutaire qui a touché de plein fouet la souveraine… ou plutôt son porte-monnaie. En effet, toutes ses résidences qui accueillent en temps ordinaire des milliers de touristes, ont fermé leurs portes : le palais de Buckingham, les écuries royales de Londres, le château de Windsor, Clarence House, le palais de Holyrood en Écosse…

Or les recettes généreuses que rapportent chaque année la billetterie et la vente de souvenirs (74 millions d'euros en 2019) ont été stoppées net depuis la mi-mars. À ce jour, la reine est victime d'un manque à gagner de 20 millions d'euros qui pourrait être plus important encore, si le confinement se poursuit. Comme l'a confi rmé le Lord chambellan de la Maison royale, le comte de Peel : « Il pourrait encore s'écouler plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant que nous puissions reprendre nos activités comme d'habitude. »

Certes, avec une fortune de 390 millions d'euros, Elizabeth a de quoi voir venir. Reste qu'elle devra sans doute prendre la cruelle décision de geler les salaires, voire de licencier certains de ses 500 employés.

Comme toujours, face à l'adversité, la souveraine fait contre mauvaise fortune bon cœur. Sachant qu'elle ne rejoindra pas Buckingham avant septembre, dans le meilleur des cas, elle gère, depuis Balmoral, ses obligations royales. Dans cet écrin de verdure, où elle a retrouvé son époux Philip, cette hyperactive s'accorde des moments de détente dans le parc du château. Mais son plus grand plaisir reste la balade à cheval matinale. Même face au temps qui passe, celle qui a fêté ses 94 ans le 21 avril dernier, n'abdique pas ! ¦

Lili CHABLIS

À découvrir