France Dimanche > Actualités > Olivier Minne : "Je suis hétéromo !"

Actualités

Olivier Minne : "Je suis hétéromo !"

Publié le 19 août 2016

D'habitude très discret quant à sa vie privée, L'animateur de "Fort Boyard", Olivier Minne vient de faire une étonnante révélation.

« Je suis souvent là où on ne m'attend pas. Je donne l'apparence de quelqu'un de prévisible, alors que je ne le suis pas. » Ces propos, qu'Olivier Minne tenait à la presse en juin 2012, pouvaient sembler à bien des égards mystérieux.

En quoi, en effet, ce gendre idéal de la télévision française, un jeune homme bien fait de sa personne, ayant aussi la chance de posséder un cerveau en bon état de marche, pouvait-il donc être imprévisible ? Personne, à l'époque, n'aurait pu résoudre cette énigme. Car l'image que ce sympathique animateur a toujours donnée de lui, apparaissant sur notre petit écran dans des émissions familiales, comme, en ce moment, Fort Boyard, ou Pyramide, diffusées sur France 2, semblait parfaitement lisse.

Son sourire, son regard à la fois doux et direct, la sensation de gentillesse qui se dégage de sa personne, ainsi que son physique d'athlète, avaient sans doute permis de constituer cette apparence réconfortante, qui paraissait sans aspérités. Comme si tout ce que touchait Olivier Minne lui réussissait, sans effort. Mais en creusant un peu, quand on se penchait, par exemple, sur les raisons qui l'avaient poussé à se mettre au sport, lui qui n'en pratiquait auparavant aucun, l'homme apparaissait comme un personnage plus complexe que ce qu'il voulait bien nous montrer.

->Voir aussi - Olivier Minne : Ecartelé

En effet, en 1996, après l'arrêt de l'émission Matin Bonheur, le jeune animateur, qui se retrouvait pour la première fois sans travail, était très malheureux. Il s'était alors confié à Ici Paris, expliquant ne plus avoir de perspectives d'avenir. « J'avais l'impression que cette traversée du désert serait sans fin. Du coup, au lieu de sombrer dans l'alcool ou la dépression, je me suis mis au sport. » Une activité qu'il pratique toujours, et qui lui permet de se sentir mieux.

Courage

Mais, à part cette période difficile, dont Olivier avait fini par triompher, que pouvait-il avoir encore envie de cacher sur sa vie ? Eh bien, puisque l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, c'est lui qui vient de le révéler. Alors que, jusqu'ici, il avait toujours été très discret sur sa vie personnelle, sur ses relations amoureuses, l'animateur vient de se dévoiler. Comme si, à partir de cet instant, il ne voulait plus rien cacher de sa personnalité à un public qui ne cesse de le plébisciter, et pour qui il a une affection particulière. Comme s'il voulait rendre aussi à cette audience fidèle la confiance qu'elle met en lui depuis des années.

Alors qu'il était invité, le 7 août dernier, dans l'émission Les grandes gueules, sur RMC, Olivier Minne ne s'est pas défaussé quand il a été confronté à une question très directe relative à sa sexualité. C'est sans langue de bois qu'il s'est livré aux questions d'Alain Marschall et Olivier Truchot. Il est en effet d'usage, dans ce programme, que l'invité se fasse mieux connaître des auditeurs en acceptant de répondre du tac au tac à une série de questions très directes. Et justement, une de ces questions concernait son statut familial. Alors que le jeune homme venait de révéler qu'il était célibataire, Alain Marschall l'a aussitôt relancé en ces termes : « Pacsé, hétéro, homo ? »

Olivier a immédiatement répondu : « Je suis hétéro et homo... hétéromo ! » Avant d'enchaîner avec humour : « Les animateurs, c'est comme les anges, ça n'a pas de sexe ! »

« Hétéromo »... Voici une formule pleine d'esprit pour dire que l'on peut aussi bien tomber amoureux d'un homme que d'une femme. Voici aussi une confidence qui honore son auteur. Il faut en effet un certain courage pour dire une telle chose, car nous avons beau avoir aujourd'hui une loi qui permet aux homosexuels de se marier, les mentalités n'ont pas encore évolué autant qu'il serait souhaitable pour que chacun puisse vivre selon ses attirances.

La preuve, samedi 2 août dernier, les gains de Fort Boyard étaient destinés à l'association Le Refuge, qui lutte contre l'homophobie, plus particulièrement en accueillant des jeunes gens rejetés par leurs parents du fait de leur sexualité. Une cause que les participants, Baptiste Giabiconi, Fauve Hautot, Françoise Laborde, Jarry, Adil Rami et Benoît Chaigneau, avaient à cœur de défendre. Ils sont ainsi parvenus à récolter plus de 17 000 euros, et l'émission est arrivée en tête des audiences !

Mais, alors que chacun semblait se réjouir, Olivier a reçu un message sur son compte Twitter. Le voici : « Merci à vous. Bravooo !! J'ai seulement pas aimé que l'on joue pour soutenir des homosexuels... » Message auquel il n'a pas manqué de répondre : « C'est pour combattre ce genre de pensée que nous l'avons fait. Je vous souhaite d'être plus aimante dans votre vie. » Des centaines de tweets ont ensuite salué sa réponse.

Gageons que ce soutien a dû donner des ailes à Olivier Minne. Ce qui prouve qu'il avait raison en disant que les animateurs étaient comme des anges...

Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème