France Dimanche > Actualités > Omar Sy : Son rêve de gosse s'est réalisé !

Actualités

Omar Sy : Son rêve de gosse s'est réalisé !

Publié le 18 juin 2015

 Omar Sy ou la joie de vivre incarnée. Depuis son rôle aux côtés de l'excellent François Cluzet dans Intouchables, l'acteur préféré des Français n'en finit pas d'enchaîner les succès. Au pays de l'oncle Sam, c'est bien lui The Artist!

Son éternel sourire, qui avait conquis le public français dans Intouchables, a fini par contaminer nos voisins américains et pas seulement... L'homme au rire contagieux est aujourd'hui l'une des stars les plus convoitées pour tourner aux côtés des plus grands. Après un rôle très remarqué dans le blockbuster 'X-Men : Days of Future Past' où son personnage aux yeux rouges et aux longues dreadlocks pouvait en un coup de fusil aspirer l'énergie des humains, Omar Sy qui jouera très prochainement aux côtés de Tom Hanks pour un nouveau Da Vinci Code, peut se targuer d'avoir réalisé tous ses plus beaux "rêves de gosse". Avec la "meilleure sortie mondiale de tous les temps pour Jurassic World" comme l'a titré Le Monde, Omar Sy, qui incarne dans le film un scientifique illuminé, est un homme comblé !
Sur son compte Twitter, l'acteur n'a pas longtemps caché sa joie d'avoir accompli l'un de ses plus grands rêves d'enfant: "1 rêve de gosse réalisé" a-t-il écrit en légende d'une image soulignant le succès du nouveau film de Steven Spielberg, avant d'y accoler (sûrement très ému) : "1 fierté de papa aussi". Père de quatre enfants Omar Sy pourra sans doute et avec plaisir montrer à sa grande famille sur le petit écran : "Regardez, c'est papa là, qui joue à côté des dinosaures !"

[embed]https://twitter.com/OmarSy/status/610923113983770624[/embed]

Comme il l'expliquait, encore tout étourdi, lors de l'avant première de Jurassic World, cette saga fait partie de sa jeunesse : « On est très peu à ne pas avoir aimé Jurassic Park. Ça fait partie des premiers films que j'ai choisis moi-même d'aller voir. J'avais 15 ans et j'y suis allé avec une bande de potes. On s'est pris ce film en pleine tête, on était bluffés, on flippait, ça a marqué mon adolescence.» L'adulte qu'il est devenu ne devrait pas oublier de sitôt sa participation, même humble, à ce film qui s'annonce d'ores et déjà comme le blockbuster de l'été. Que peut-on lui souhaiter de plus aujourd'hui, si ce n'est de ne jamais perdre son âme d'enfant et de continuer de rêver et de nous faire rêver aussi ?
Célia de Veyle

À découvrir

Sur le même thème