France Dimanche > Actualités > Ophélie Winter : Henry-Jean Servat vole à son secours

Actualités

Ophélie Winter : Henry-Jean Servat vole à son secours

Publié le 8 octobre 2019

Le célèbre journaliste Henry-Jean Servat aurait retrouvé la voiture d’Ophélie Winter.

Hier idole, aujourd’hui SDF ; l’interprète inoubliable de Dieu m’a donné la foi traverse un cauchemar qui n’en finit pas.  

Chaque nuit depuis plusieurs semaines, Ophélie Winter écume les hôtels afin de trouver un toit sous lequel s'abriter. Une situation d’extrême précarité sur laquelle elle s’est épanchée lors d’un épisode de la célèbre émission de divertissement, Touche pas à mon poste : « C’est vachement dur. Mais voilà, tu ne travailles pas, tu n’as pas d’argent… Tu n’es pas au top quoi ». Et d’ajouter : « Ça me serait arrivée il y a vingt ans, je me serais suicidée »

Depuis cette vibrante déclaration, la star de 45 ans, qui souhaite « se démerder toute seule », semble s’être volatilisée dans les rues de la Capitale. Après Michel Polnareff il y a deux semaines, c’est au tour d’un célèbre journaliste de lui tendre la main afin de la sortir de ce mauvais pas. Dans les colonnes de La Dépêche, Henry-Jean Servat a révélé remuer ciel et terre pour retrouver sa trace. « Jusqu’à présent, je n’ai réussi qu’à retrouver sa voiture. Mais, je n’ai toujours aucune nouvelle d’elle, a confié l’actuel chroniqueur de Télématin (France 2). Il faut absolument qu’elle accepte l’aide de quelqu’un. Je ne voudrais pas que d’autres malheurs s’ajoutent à sa souffrance présente ».


Car, celui qui a côtoyé les stars pendant plus de quarante ans de carrière craint, en effet, le pire. Le virage si soudain qu’à pris cette « fille bien entourée » qui venait d’un « milieu ouaté, aisé » l’amène à penser qu’Ophélie Winter pourrait être tombée dans l’enfer de la drogue. Il explique : « Je pense que des rencontres malheureuses sont au coeur de sa détresse actuelle. Certaines « substances artificielles » ont sûrement dû jouer un rôle également et aggraver les choses. […] Peut-être qu’Ophélie Winter n’a pas eu la force de résister à l’ecueil de la drogue ».

Si l’ancien acolyte de Karen Cheryl et Yves Lecoq dans « Je t’aime à l'italienne » (France 3) ne parvient pas à lui mettre la main dessus, il semblerait qu’Ophélie Winter ait enfin trouvé une épaule sur laquelle se reposer. Selon Guillaume Frisquet, chroniqueur de Cyril Hanouna, la quadragénaire se serait enfin décidé à recontacter sa mère et son frère avec qui elle était en froid depuis plusieurs mois.

Estelle LAURE

À découvrir