France Dimanche > Actualités > Ophélie Winter : Victime d’un grave accident de voiture !

Actualités

Ophélie Winter : Victime d’un grave accident de voiture !

Publié le 20 février 2019

En fin d’année 2018, la célèbre chanteuse Ophélie Winter a subi un tragique accident de la route qui l’a laissée brisée…

Un silence assourdissant. Depuis quatre mois, l’interprète de « Dieu m’a donné la foi » n’avait pas donné signe de vie… D’habitude active sur les réseaux sociaux, cette absence prolongée avait de quoi inquiéter ses nombreux admirateurs. 

D’autant plus que la jeune femme de 44 ans venait d’annoncer une très bonne nouvelle le 8 octobre dernier : son retour dans les studios d’enregistrement ! 

Ni les nombreuses interrogations de ses fans sur ce nouveau projet, ni leurs messages d’amour ne sont parvenus à mettre fin à son mutisme. 

À l’occasion de son anniversaire le 20 octobre dernier, le mystère de son silence a enfin été résolu… Cinq mois après sa crise de démence, la chanteuse a été victime d’un « grave accident de voiture ». 

« Cet accident m’a brisé l’intégralité de ma cage thoracique. Plus un no-nos [os, ndlr.] pour maintenir mon petit corps de poulet rôti », a lâché celle qui souffre déjà de problèmes à la thyroïde, tentant maladroitement d’en rire… 

Car, Ophélie Winter revient de loin. Après avoir échappé de justesse à une fin tragique, la quadragénaire a vécu « l’enfer ». « Trois mois de lit… », a-t-elle sobrement expliqué. 

Si elle n’a pas « jugé nécessaire de rajouter une couche de plaignant [...] vu l’ambiance dans notre cher pays », la vedette a tenu à s’excuser de ne pas s’être confié sur sa condition… 

Heureusement, ses admirateurs ne semblent pas lui en tenir rigueur. Nombre d’entre eux ont tenu à lui souhaiter un prompt rétablissement : « Toute pardonnée », « Bon courage et bonne rééducation » ; « Remettez-vous bien et prenez soin de vous » ; peut-on lire pêle-mêle dans les commentaires. 

Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une seule chose à lui souhaiter. Que l’adage « Ce qui ne tue pas, rend plus fort » soit vrai.

Estelle LAURE

À découvrir