France Dimanche > Actualités > Pamela Anderson : C’est la nouvelle BB !

Actualités

Pamela Anderson : C’est la nouvelle BB !

Publié le 10 juillet 2017

La star americano-canadienne Pamela Anderson ouvre 
son restaurant végan sur 
la route de Pampelonne 
et se montre en toute simplicité dans les ruelles de l’illustre port varois.La star americano-canadienne Pamela Anderson ouvre 
son restaurant végan sur 
la route de Pampelonne 
et se montre en toute simplicité dans les ruelles de l’illustre port varois.

Comme Brigitte Bardot, 
il y a cinquante ans, 
 Saint-Trop’  a créé 
la femme… Oublié Malibu ! C’est désormais sur la Côte d’Azur que la naïade au maillot rouge Pamela Anderson promène sa silhouette de bombe incendiaire.

À Saint-Tropez où elle s’est installée pour l’été, elle se sent comme chez elle. Mieux, elle est déjà en train de mettre le petit port à ses pieds, tout comme l’avait fait Brigitte Bardot à la fin des années 50.

Tignasse blonde de sauvageonne, robe corolle de pin-up sanglée d’un large ceinturon, Pam marche sur les traces de sa devancière avec grâce, déambulant avec nonchalance sur la « plage abandonnée », comme le chantait Bardot…

->Voir aussi - Pamela Anderson et Julien Doré : La belle histoire d'amour !

Même sex-appeal et surtout même combat, celui de la défense des animaux, ces deux pasionarias, qui chérissent leur liberté plus que tout, sont des rebelles, qui n’ont jamais hésité à se mettre en danger en envoyant morale et conventions par-dessus les moulins… Que de points communs !

Depuis le 4 juillet, Pamela Anderson, végane convaincue, tient même table ouverte à Saint-Trop’, pour le plus grand bonheur de ses fans. Son restaurant éphémère – qui accueillera les gastronomes pendant 50 jours –, situé sur la route des plages qui mènent à Pampelonne, devrait voir défiler tous les VIP du coin, dont la célèbre résidente de la Madrague que la Californienne a chaleureusement invitée.

L'actrice s'est associée au chef Christophe Leroy, bien connu pour ses soirées événementielles, pour régaler les papilles.
L'actrice s'est associée au chef Christophe Leroy, bien connu pour ses soirées événementielles, pour régaler les papilles.

La Table du marché by Pamela, qui s’est installée dans l’enceinte des Moulins de Ramatuelle, l’établissement du cuisinier Christophe Leroy, s’est offert les services de ce grand chef doublement étoilé avec un objectif : proposer des mets exclusivement végétaliens – sans viande, ni poisson, ni œuf, ni lait ! – qui allient santé et gastronomie. Une tendance culinaire plus que jamais dans l’air du temps, mais qui relève encore du pari…

->Voir aussi - Pamela Anderson : Elle a bien changé, la sirène d'Alerte à Malibu !

Pas de quoi faire peur à ce passionné qui a imaginé en duo avec l’actrice une carte 100 % végane à base de produits locaux bio. De quoi prouver que la cuisine végétalienne peut être imaginative et gastronomique. Côté ambiance, avec Pam aux commandes, ça promet d’être chaud !

Jus de fruits et de légumes aphrodisiaques, bar à champagne, l’antre de la star se veut aussi très festif. La sirène venue de Californie l’assure : elle sera là tous les soirs pour accueillir ses hôtes de marque… dont un couple qu’elle compte bien inviter officiellement : le président de la République et son épouse Brigitte…

France Dimanche (F.D.) : Vous voici restauratrice le temps d’un été loin de Malibu, votre fief californien. Comment a germé cette idée folle ?

Pamela Anderson (P.A.) : J’ai rencontré Christophe Leroy à Paris, lors d’un dîner caritatif pour la défense des animaux organisé par ma fondation. On a tout de suite accroché. Je dois dire que je suis tombée amoureuse de sa cuisine ! On a pas mal discuté et nous en sommes venus à évoquer le régime végétalien et ses vertus aphrodisiaques. Et c’est comme ça, en papotant, que l’on s’est lancé cet incroyable défi : ouvrir un restaurant à la fois sexy, festif et végan !

F.D. : C’est un vrai défi, non ? Car pour le grand public, manger végan, c’est plutôt barbant…

P.A. : Pas du tout ! Je veux prouver que c’est tout le contraire. Ici, on se régale sans aucun ingrédient d’origine animale à la carte. Et pour le fun, j’ai élaboré des boissons très revigorantes pour mettre les gens dans des dispositions très spéciales… Avec ce restaurant à Saint-Trop’,  j’accomplis un rêve de longue date. Il y a longtemps que j’avais cette idée en tête. Je n’ai pas l’intention de la réaliser à moitié. Je tiens à accueillir personnellement mes convives pendant que le chef s’affairera en cuisine. Avec Christophe, nous avons imaginé des mets gourmands qui mettent en valeur les produits de la Provence.

F.D. : Vous avez lancé par voie de presse une invitation à Emmanuel et Brigitte Macron. Vous ont-ils répondu ?

P.A. : Pas encore. Mais je compte bien renouveler mon invitation officiellement. J’espère qu’ils me feront l’honneur de leur visite.

F.D. : Quelles sont les belles surprises du menu ?

P.A. : J’ai un faible pour les mousses de légumes accompagnées de copeaux de truffes et pour nos desserts hyperlégers, comme le crumble d’abricot. J’ai aussi tenu à une carte de cocktails qui boostent la libido. Certains mélanges sont à base de céleri. Il n’y a pas mieux pour se sentir émoustillée !

F.D. : Vous semblez vraiment apprécier la Côte d’Azur…

P.A. : Oui, j’adore. La vie n’est qu’amour par ici ! À Saint-Tropez, j’ai déjà mes habitudes au Club 55 pour la plage, et j’avoue un faible pour l’hôtel Byblos. Des lieux mythiques… J’ai mis ma maison de Malibu en location jusqu’à fin août. Mais j’aimerais bien rester en Europe encore un peu. Mes « grands » enfants, totalement accros au surf, voudraient tester les vagues de Biarritz ou celles de San Sebastian, en Espagne.

F.D. : Quel genre de mère êtes-vous pour vos fils ?

P.A. : Nous sommes très proches. Ce sont des jeunes gens très réfléchis, qui me soutiennent à fond dans mes choix, comme celui de m’installer en France… Dylan, qui a 19 ans, vient de passer quelques semaines ici avec moi. Il y avait aussi Conrad, 25 ans, que je considère comme un fils. Ne manque plus que Brandon, 21 ans, qui ne devrait pas tarder à débarquer.

F.D. : À 50 ans, vous êtes toujours aussi resplendissante. Comment faites-vous ?

P.A. : Il n’y a rien de mieux qu’être végétalienne, rien de mieux pour se sentir belle à l’intérieur comme à l’extérieur ! Depuis que j’ai exclu de mon alimentation tout produit d’origine animale, je ne me suis jamais sentie aussi bien. Au départ, c’était par pure conviction. Et puis, j’en ai découvert tous les bienfaits sur la santé. Une chose est sûre : si je mangeais de la viande, je ne pourrai pas m’adonner à mon vice préféré, le champagne ! Mon organisme n’y résisterait pas !

F.D. : Je suis sûre que vous êtes accro au sport comme toutes les actrices à Hollywood…

P.A. : Non, pas tant que ça ! Quand je suis à Malibu, je pratique une gym douce très en vogue là-bas, le Gyrotonic. Sur de drôles de machines munies de poids, de sangles, de poulies, j’enchaîne les mouvements rotatifs. Ça sculpte et ça détend. Mais depuis que je suis en France, je me contente de danser sur de la bonne musique. Ça me donne une pêche de dingue ! Mais mon vrai secret, c’est l’amour. On dirait que mon corps a été fait pour ça. J’ai deux devises dans la vie : s’affranchir du regard des autres et ne jamais renoncer à l’amour. Il faut croire que ça me réussit.

F.D. : Vous êtes l’une des ambassadrices de la PETA, la célèbre association de défense des animaux. Pourquoi les aimez-vous autant ?

P.A. : Tout simplement, parce qu’ils sont innocents ! Leur compagnie me rend si heureuse. Même ici, à Saint-Trop’, j’ai besoin d’avoir mon chien, un golden retriever que j’ai appelé Zuzubisou, qui me suit partout, même à la plage. Il a fait le voyage depuis L.A. et s’est très vite acclimaté. Je l’ai dressé moi-même. Il est très sociable, mais, en cas de problème, il sait ce qu’il doit faire pour me défendre. À ses côtés, je me sens protégée.

F.D. : Brigitte Bardot vit non loin d’ici, elle aussi entourée d’animaux. Vous vous connaissez ?

P.A. : C’est une femme extraordinaire, une grande source d’inspiration pour moi. Nous luttons toutes les deux à travers nos fondations contre la détresse animale, forcément ça nous rapproche. Nous nous parlons très souvent au téléphone. J’espère vraiment la recevoir à ma table cet été…

[box type="info" style="rounded"]LA TABLE DE PAM 

une carte végane mais gourmande !

Le menu unique débute par un shot alcoolisé aphrodisiaque à base de fruits « qui donne les joues rouges », selon l’expression de Pam et du chef Christophe Leroy. Et c’est parti pour un festival de saveurs végétales ! Mousses – betterave, champignon, brocoli –, accompagnées de truffes râpées – ramassées à la main et non pas par des chiens ou des cochons, végan oblige –, tartare de tomates aux baies de goji ou encore beignets de fleurs de courgettes et couscous de légumes…  C’est frais et surtout très goûteux.

Côté boissons, le champagne, breuvage préféré de Pam, y coule à flots dans un bar qui lui est exclusivement dédié. De quoi rassurer les fêtards !

La Table du marché by Pamela Anderson, Les Moulins de Ramatuelle, route des Plages, 83350 Ramatuelle.
Tél. 04 94 97 17 22
Site : www.christophe-leroy.fr/les-moulins-de-ramatuelle
Ouvert de 18 heures à une heure du matin
Prix du menu unique : de 18 h à 19 h 30 : 50 €, 
de 19 h 30 à 22 h : 80 €, De 22 h à 1 h du matin : 120 €[/box]

Véronique Dubois

À découvrir