France Dimanche > Actualités > Paola de Belgique : Infidèle à son tour !

Actualités

Paola de Belgique : Infidèle à son tour !

Publié le 18 mars 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Si les frasques d'Albert, son mari, sont désormais connues de tous, on apprend aujourd'hui que l'ex-souveraine a aussi son petit secret !

Il était une fois, au royaume de Belgique, une relation amoureuse extraconjugale qui fit grand bruit. Celle qu'Albert avait entretenue durant de longues années avec la baronne Sybille de Selys Longchamps. Fruit de cette idylle, une fi lle cachée, nommée Delphine, que le souverain avait tardé à reconnaître comme sa digne héritière. Heureusement, les histoires ont parfois, comme dans les contes, des fi ns heureuses, car après des années de guerre juridique, la jeune femme a gagné le droit d'être considérée au même titre que les trois enfants du couple royal !

Mais tandis que le monde avait les yeux braqués sur l'infi délité de l'ancien monarque, son épouse cultivait, elle aussi, son petit (jardin) secret… C'est la reine elle-même qui vient de l'évoquer dans Paola, c™tŽ jardin, un documentaire diffusé sur la RTBF le 18 février. Dans ce reportage au cœur de la famille royale, l'ancienne reine de 84 ans dévoile les nombreuses diffi cultés qu'elle a eues à affronter dès le début de son mariage avec Albert.

Et si, bien sûr, elle ne manque pas d'évoquer les amours de son époux avec une autre, la mère de Philippe, actuel roi des Belges, Astrid et Laurent fait une incroyable révélation : elle aussi a été infi dèle ! Tandis qu'elle montre une photo d'elle se promenant avec un homme sur une plage de Sardaigne, Paola avoue : « Au fond je ne regrette rien, je n'étais pas heureuse. Pendant dix ans, je n'étais pas heureuse du tout. » Cet inconnu qui a, semble-t-il, beaucoup compté pour elle, était un journaliste de Paris Match, nommé Albert de Mun. Un autre Albert que la jeune Paola partait rejoindre à Paris chaque fois qu'elle le pouvait. Petit-fi ls d'un troisième Albert, politicien connu en son temps comme le « Jaurès catholique », l'amant de la souveraine, à l'époque âgé de 34 ans, lui apportait probablement cette impression de vivre intensément qui manquait cruellement à son mariage… Preuve qu'au fi l du temps, Paola et son époux ont su recoller les morceaux, la reine admet dans le documentaire : « Je suis contente d'avoir rencontré le prince Albert fi nalement, parce qu'il est unique. » 

CM

À découvrir