France Dimanche > Actualités > Patrick Bruel : Il se barricade pour protéger sa famille !

Actualités

Patrick Bruel : Il se barricade pour protéger sa famille !

Publié le 6 mars 2009

Les aménagements effectués autour de la résidence de Patrick Bruel à l'Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse, sont au cœur d'un scandale  En se promenant avec ses enfants, le chanteur est tombé nez à nez avec un molosse... Du coup, la star a fait élever une clôture qui ne lui a pas valu que des amis dans le voisinage ! Mais son avocat fait aujourd'hui savoir que son client est prêt à régulariser sa situation.

Actuellement en tournée avec son spectacle « Seul... ou presque », l'artiste triomphe partout en France. Et, Seul... ou presque, quand il vient en Provence, Patrick aimerait bien l'être. Parce que, le moins que l'on puisse dire, c'est que, là-bas, il ne triomphe pas du tout !

Propriétaire d'une splendide résidence secondaire dans la commune de L'Isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse, le chanteur est actuellement le protagoniste d'une histoire digne de Clochemerle, lui qui a acheté un prieuré du XIII e siècle et les dix hectares l'entourant, pour être tranquille.

->Voir aussi - Patrick Bruel : Son mariage mis à nu

Libre d'y passer ses vacances et de s'y promener avec Oscar (5 ans) et Léon (3 ans), les deux enfants qu'il a eu avec Amanda Sthers, son ex-femme. Mais, les choses se sont gâtées il y a quelques mois quand Patrick a vu son bonheur souillé.

« C'est à la suite d'un cambriolage et de l'intrusion répétée de chasseurs, cavaliers et motards dans sa résidence qu'il a décidé de se protéger », explique son avocat, Me Bruno Illouz, dans Le Dauphiné libéré. La star prend alors peur pour ses enfants. Et quand, quelques semaines plus tard, la famille se retrouve nez à nez avec un molosse, écumant, ce père inquiet entre en action. Il décide de se barricader pour protéger les siens, faisant ériger une clôture grillagée de deux mètres de hauteur autour du plateau de Margoye.

Courroux

Le problème, c'est que le plateau n'enserre pas que sa propriété. Autour du prieuré, l'on trouve d'autres résidences, sur une surface de vingt hectares. Selon son avocat, le chanteur aurait alors démarché ses voisins pour obtenir le droit de clôturer leurs terrains, voire de les racheter. « Il a demandé aux propriétaires identifiés s'il pouvait apposer une clôture pour protéger sa famille et ses biens, assure Me Illouz. Il a d'ailleurs travaillé en collaboration avec une notaire locale, qui a fait cela dans les règles. L'essentiel d'entre eux ont répondu favorablement à Patrick Bruel en donnant leur autorisation. »

L'ennui c'est que, comme l'avoue son avocat : « Une personne n'a pas donné son accord. D'autres n'ont pas répondu. Mais en l'absence de réponse, il a quand même fait poser la clôture. » Une façon de faire qui, l'on s'en doute, n'a pas convaincu les locaux ! Déjà, à l'été 2007, ils avaient moyennement apprécié que le vigile de Patrick fasse la loi sur leurs parcelles. Cette fois, ils se sont empressés de lui rappeler qu'en Provence, il sera toujours un visiteur.

Dans Vaucluse matin, ils expriment leur courroux. « C'est une star bien sympa à la télé, mais la réalité est tout autre », déplore ainsi son voisin Marc. En outre, ce que Patrick ne savait pas, c'est que les habitants de L'Isle-sur-la-Sorgue avaient coutume de venir sur le plateau de Margoye pour y ramasser des salades sauvages, pique-niquer, chasser et chercher la truffe. Des activités qui leur sont maintenant interdites.

Bouclage

« Le mec, il débarque et ferme tout. Même les terrains qui ne sont pas à lui !», s'indigne Marc. Surtout, ce qui énerve beaucoup le voisinage, c'est que le chanteur s'en serait tenu le plus souvent à un accord verbal pour lancer les travaux. D'après Le dauphiné libéré, certains propriétaires auraient alors menacé d'aller jusqu'au procès.

Mais, comme le rappelle Roger : « C'est un champion de poker. Et il est fort le mec !» Ce Lislois raconte que Patrick serait venu dans son restaurant pour le séduire en signant des autographes et serait reparti avec la carte cadastrale du quartier.

« Je sais que je le reverrais plus », sourit Roger. « Dommage qu'avec son argent, il n'ait pas fait les choses comme il faut dès le début », ajoute l'ancienne propriétaire du terrain de Bruel. Toujours est-il que le joueur a réussi son coup. La clôture grillagée est installée, même si, en novembre dernier, une portion a été arrachée sur quatorze mètres, tandis qu'un riverain a obtenu l'enlèvement du grillage sur sa parcelle.

Il convient aussi de dire que Patrick Bruel a su se montrer généreux avec ses voisins. Au lieu des 2 € du mètre carré que valaient les terrains, la star aurait proposé à certains 4 €, voire plus !

L'avocat de Patrick joue d'ailleurs l'apaisement : « S'il y a la moindre protestation, mon client se soumettra à la loi commune. Que les gens se manifestent auprès de lui en indiquant les limites de leur propriété. S'il y a un empiétement, une contestation, il est prêt à régulariser. » Mais si personne ne se plaint, la star sera enfin seule. Ou presque.

Aurélien Chamouard

À découvrir