France Dimanche > Actualités > Patrick Duffy : Il a surmontéle meurtre de ses parents !

Actualités

Patrick Duffy : Il a surmontéle meurtre de ses parents !

Publié le 5 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Patrick Duffy

En 1986, Terence et Mary Duffy, propriétaires d’une auberge dans le Montana, ont été assassinés par deux individus avinés.

Perpétuellement dans la lumière, un artiste célèbre se doit souvent de montrer deux facettes… Le personnage public, souriant à la vie, heureux sous les projecteurs, star sans défaut face à ses admirateurs. Or, derrière cette façade lisse et rassurante à bien des égards, il y a l’homme ou la femme, dans toute sa vérité, avec ses failles, ses échecs, ses peurs et les malheurs qui n’ont pas manqué de jalonner sa route.


Mais pour l’acteur américain Patrick Duffy, qui a, durant des décennies, incarné Bobby Ewing dans la série Dallas, rien n’est apparemment venu morceler ainsi sa personnalité ! Et cette figure sereine, uniforme, à la ville comme à la scène, n’est ni un masque bien étudié ni une posture, censés donner le change à ses fans, même dans les pires moments de son existence.

Et pourtant, Dieu sait que l’Homme de l’Atlantide aurait pu, face à la tragédie qui l’a frappé en 1986, sombrer dans la pire des dépressions et devoir, par obligation, n’en rien montrer, souffrir en silence tout en gardant le sourire !

Cette année-là, en effet, alors qu’à 37 ans, Patrick est déjà une star planétaire grâce à son rôle dans le feuilleton texan au long cours, ses parents, qui possèdent plusieurs auberges dans le Montana, sont assassinés par des individus armés.

« Mon père a viré deux jeunes clients dans la soirée, s’est souvenu l’acteur dans un entretien accordé à Closer Weekly. Ils sont allés se saouler ailleurs et sont ensuite revenus pour lui botter les fesses. Ils sont rentrés dans le bar avec leurs armes et l’ont abattu. Comme il n’y avait alors personne d’autre, ils ont aussi tiré sur ma mère. »

Un récit qui fait froid dans le dos et qui l’a, à l’époque, on peut bien l’imaginer, totalement dévasté : « Je suis passé par toutes les émotions, le choc et la colère », a-t-il en effet avoué.

Mais, aussi incroyable que cela puisse paraître, ce meurtre sauvage qui lui a brutalement enlevé son papa et sa maman, Patrick a très vite réussi à le surmonter, en partie grâce à sa femme, Carlyn Rosser, elle-même décédée en 2017, qui l’avait initié à sa religion.

« Je n’ai jamais vraiment ressenti cette perte, a en effet précisé celui qui interprétait le papa poule de la sitcom Notre belle famille. Je ne le savais pas à l’époque, mais en y réfléchissant, je pense que c’est grâce au bouddhisme. 

Clara MARGAUX

À découvrir