France Dimanche > Actualités > Patrick Juvet : Défiguré !

Actualités

Patrick Juvet : Défiguré !

Publié le 15 juillet 2016

Le chanteur Patrick Juvet ne veut plus faire de télé ou de photos. La faute à une opération� qui a mal tourné…

Au début du mois de septembre, ceux qui iront applaudir les stars de la tournée Discollection Tour 2016 auront la chance de découvrir, aux côtés des Village People ou Santa Esmeralda, ce chanteur dont les années 70 ont fait une icône : Patrick Juvet.

Icône, parce qu’il correspondait parfaitement à l’ambiguïté de cette époque, un peu comme David Bowie, personnage androgyne et mystérieux, mais aussi parce qu’en plus d’une sensibilité à fleur de peau et d’une voix cristalline, sa beauté était sidérante.

Hélas, souvent, il y a un prix à régler pour ses excès. Y compris ceux de la perfection physique… Juvet a payé cette dure vérité de sa propre chair, allant trop loin, trop fort. « Il m’arrive assez souvent de traverser des périodes où je n’ai plus goût à rien. C’est une sorte de dépression chronique assez violente, qui peut durer une semaine. Dans ces cas-là, je reste cloîtré chez moi, et il vaut mieux me laisser tranquille », nous confiait-il ainsi en juin 2013.

->Voir aussi - Patrick Juvet : "Je rêve de faire du cinéma !"

L’alcool lui servira longtemps de béquille, additionné à divers médicaments. Comme si, en vidant les bouteilles, le chanteur cherchait volontairement à s’abîmer. Bouffi, les traits tirés, il devient peu à peu l’ombre de lui-même, frappé par un AVC en novembre 2011, en pleine tournée Âge tendre et têtes de bois.

Bistouris

Mais, s’il a appris à dompter sa peur de la mort, Patrick Juvet l’avoue : il n’a pas trouvé le moyen d’accepter de vieillir. Alors, pour tenter de s’opposer au temps qui passe, il a recours à la chirurgie esthétique. Il faut dire qu’en ce début des années 80, il vit à Los Angeles, savourant les triomphes d’Où sont les femmes ? et de I Love America. Une ville où presque tout le monde, homme ou femme, et plus encore les personnages publics, confie son visage aux lames des bistouris à la moindre baisse de moral… Baigné dans ce monde des apparences, le chanteur succombe à l’appel de la petite retouche, et se fait refaire les lèvres... (...)

Vous voulez en savoir plus ?  Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème