France Dimanche > Actualités > Patrick Juvet : Les 13 secrets d'un mal-aimé

Actualités

Patrick Juvet : Les 13 secrets d'un mal-aimé

Publié le 1 mai 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

“Où sont les femmes ?” clamait Patrick Juvet sans jamais trouver sa tendre moitié. Retour sur le destin brisé de l'ange du disco, mort “de plus en plus seul”…

1 LA FEMME DE SA VIE

Le compositeur de génie a vécu une relation fusionnelle avec sa maman, Janine. Jusqu'à la mort de cette femme politique suisse en 2017, à l'âge de 89 ans, le chanteur ne passait pas une seule journée sans la contacter, et c'est d'ailleurs elle qui l'a sorti de l'enfer de l'alcool. Autoritaire et stricte, elle n'a pourtant pas toujours été tendre avec son fils durant son enfance. Pour preuve, cette gifle mémorable qu'elle lui avait assénée après que son garçonnet lui avait simplement réclamé un câlin…

2 COMING OUT

Patrick Juvet était bisexuel et ne s'en est jamais caché. « C'était assez révolutionnaire pour l'époque, vient de confier son ami Jean-Michel Jarre sur le site du Figaro. C'était quelque chose qui n'était pas assumé dans le milieu de la chanson. Il l'a assumé de façon décomplexée et actuelle, il a contribué à ouvrir cette voie du coming out. »

3 UN LUNDI AU SOLEIL… AVEC CLOCLO !

Au début des années 70, Claude François est une star adulée, au sommet de son art, lorsque débarque en 1972 ce beau blond au charme fou et à la voix aiguë qui cartonne avec un tube : La Musica. Au lieu de le considérer comme un rival et de lui mettre des bâtons dans les roues, Cloclo, fin stratège, l'appelle et lui commande une chanson ! Patrick lui composera Le lundi au soleil, un titre qui fait partie de notre patrimoine musical depuis près de cinquante ans !

4 1ER PRIX DU CONSERVATOIRE

Depuis ses débuts dans le disco, le compositeur d'Où sont les femmes ? a toujours été considéré comme un chanteur pour midinettes et cette image légère et peu sérieuse l'a hélas poursuivi. Pourtant, Juvet était un immense musicien, un délicat mélodiste, entré dans la classe de piano du conservatoire de Lausanne, en Suisse, à l'âge de 6 ans, où il avait obtenu un premier prix !

5 UNE ESCAPADE ADOLESCENTE

Il n'est qu'un tout jeune de 15 ans à la silhouette gracile et au regard innocent lorsqu'un milliardaire tombe fou amoureux de lui… Ce dernier l'emmène en voyage, lui fait découvrir l'Italie, et lui fait mener la grande vie. Comme il l'a raconté dans ses mémoires, Les Bleus au cœur (Flammarion), rien de répréhensible ne s'est passé avec Patrick qui n'a découvert qu'un an plus tard quelle était son orientation sexuelle…

6 MANNEQUIN

Il poursuit ses études à l'école des arts décoratifs et s'ennuie dans sa famille, lorsqu'à 17 ans, on lui propose de remplacer un mannequin dans une agence de Düsseldorf, en Allemagne. Après quatre ans de cette vie de défilés, le natif de Montreux quitte son emploi par amour pour un Français, Pascal Maignant, et vient s'installer à Paris où son amant deviendra son agent.

“MARCHE OU CRÈVE”

C'est Eddie Barclay qui produit son premier titre : Romantiques pas morts. Mais cette chanson connaît hélas un échec commercial qui échaude l'empereur du microsillon. Le producteur lance alors un ultimatum à Patrick Juvet : « Si le prochain ne marche pas, on arrête tout ! » Il faut croire que la méthode « Marche ou crève » a fait mouche, puisqu'en 1972, le compositeur chantera La Musica et en vendra plus de 300 000 exemplaires !

8 FOU AMOUREUX DE JEAN-MICHEL JARRE

Le roi du disco a réalisé deux albums avec le musicien, Mort ou vif, et Paris by Night dont est tiré le mythique Où sont les femmes ?. Si pour le grand maître de la musique synthétique, sa relation avec Patrick relève d'une amitié sincère, pour le chanteur, c'est le coup de foudre : « C'était dans ma tête, expliquait-il dans Les Terriens du dimanche ! en 2019. Il me disait : “Prends un appartement et puis on vivra ensemble.” C'était le moyen de me faire chanter, c'est le cas de le dire. Et moi, j'arrivais à chanter en pensant à lui… Comme j'ai aimé les femmes et les hommes donc… Et j'aime toujours ! » L'espoir de conquérir son ami s'envolera brutalement le jour où Jarre décidera de s'installer avec sa compagne de l'époque, Charlotte Rampling.

DÉPRESSIF CHRONIQUE

Au début de l'année 2009, la star nous avait confié : « Curieusement, il m'arrive assez souvent de traverser des périodes où je n'ai plus goût à rien. C'est une sorte de dépression chronique assez violente, qui peut durer une semaine. Dans ces cas-là, je reste cloîtré chez moi, et il vaut mieux me laisser tranquille. […] On a pensé un temps que c'était dû à l'alcool, mais non. Déjà vers 20 ans, en plein suc-cès, il m'arrivait d'avoir ce genre de “descente” incontrôlée. »

DRUG, SEX AND DISCO…

Malgré les paillettes, Patrick Juvet ne cachait rien de son côté sombre. « Vous savez peut-être qu'à plusieurs reprises, j'ai dû vaincre ma dépendance à l'alcool mais aussi à diverses drogues, nous avait-il dit. J'ai réussi à arrêter toutes les substances toxiques pendant vingt ans. L'été 2002, Florence Aboulker, ma productrice et amie, est morte. Deux ans plus tard, j'ai replongé. Lorsque papa est décédé, le 23 juillet 2007, j'ai assisté à son enterrement dans un état éthylique. La seule chose qui m'ait donné envie d'entreprendre une cure de désintoxication est la proposition qui m'a été faite de participer à la tournée Âge tendre et tête de bois. Or je n'étais pas du tout assez en forme pour revenir sur scène. Alors j'ai décidé d'agir et je suis entré en clinique. »

11 QUESTION DE VITESSE !

À la fin des années 70, le chanteur vit à New York, c'est là, dans une discothèque à la mode, qu'il croise le producteur des Village People, Jacques Morali. Ce dernier lui demande s'il a un titre à lui faire écouter. « Je lui ai dit que je n'avais qu'une chanson, qu'elle était lente et triste, a raconté Juvet dans l'émission Micro Miroir sur TV Melody. Morali l'écoute et me dit : “Double le tempo !” » Ainsi était né le tube planétaire I Love America !

12 MELANIE GRIFFITH VEUT L'ÉPOUSER

La vedette de Working Girl Melanie Griffith n'avait d'yeux que pour Patrick. Désespérée par son refus de l'épouser après un an d'idylle, la comédienne aurait tenté de mettre fin à ses jours : « Sa mère, Tippi Hedren, qui a fait Les Oiseaux de Hitchcock, m'a appelé et m'a dit : “Ma fille, t'as pas voulu sortir avec, elle s'est jetée sous une voiture !”. Et là j'ai dit “Non, je ne me marierai pas !” »

UNE FIN DE VIE DIFFICILE

Il avait touché très tôt les étoiles et vécu de belles heures dans la lumière mais, comme l'a confié son ami Jean-Michel Jarre, « il s'y était brûlé les ailes ». Cette notoriété, cette reconnaissance du public étaient le sel de sa vie. Ses dernières années n'ont été faites que de solitude, d'amours déçues, de regrets. La disparition de sa maman en 2017, puis celle de son frère, en 2019, l'ont littéralement détruit à petit feu. Ruiné et isolé, le fils du disco, âgé de 70 ans, vivait coupé du monde dans son appartement de Barcelone, en Espagne, où il a été retrouvé mort le 1er avril dernier. Une bien mauvaise blague…

À découvrir