France Dimanche > Actualités > Patrick Sébastien : Il a fait ses adieux à sa seconde maman !

Actualités

Patrick Sébastien : Il a fait ses adieux à sa seconde maman !

Publié le 12 décembre 2008

Une semaine après avoir eu la douleur de perdre sa mère, le destin a à nouveau frappé Patrick Sébastien

«Tout ce que j'ai fait dans ma vie, c'est pour ma maman que je l'ai fait ! Maintenant , elle est partie pour toujours », ne cesse de répéter Patrick Sébastien , encore sous le choc. Il y a quelques jours, le 25 novembre, il enterrait sa mère, décédée dans sa maison du Lot des suites d'une longue maladie. Andrée Boutot - le vrai nom de l'animateur - était la « femme de sa vie », celle qui l'avait élevé, seule, et avec laquelle Patrick Sébastien avait gardé des liens très forts, lui passant chaque soir un coup de téléphone pour le plaisir d'entendre sa voix...

->Voir aussi - Patrick Sébastien : Il pleure Andrée, sa maman adorée

Noctambules

Et voilà qu'une semaine à peine après cette si douloureuse disparition, le destin vient à nouveau frapper l'animateur ! Après Andrée, voilà qu'il doit à présent dire adieu à celle qu'il considère comme sa seconde maman ! Si souvent, elle lui a prodigué conseils et réconfort ...

Denise, c'est son nom, est bien connue des noctambules parisiens qui aiment s'encanailler dans les endroits libertins. Patronne du 41, le célèbre club échangiste de la rue Quincampoix, près du quartier des Halles, elle avait noué une solide amitié avec le trublion du PAF, qui venait régulièrement prendre un verre dans son établissement après la diffusion de son émission phare, Le Plus Grand Cabaret du monde.

En 2005, l'animateur lui avait d'ailleurs consacré un livre, Vitriol Menthe, dans lequel il évoquait les secrets de Denise, rebaptisée Maman par les habitués. Il avait également invité à plusieurs reprises la tenancière sulfureuse sur les plateaux de ses émissions. Il lui a même consacré un titre dans son dernier album, Ah ! si tu pouvais fermer ta gueule !

Mais voilà, après avoir fait tourner Le 41 avec le succès que l'on sait pendant trente ans, Denise a décidé de vendre l'établissement pour savourer en province une retraite bien méritée. Une décision que comprend bien sûr Patrick. Mais en ces temps de chagrin, nul doute que la présence attentive de son amie et leurs moments de joyeuse complicité vont cruellement lui manquer.

Patrick Sébastien sait néanmoins que la porte de la maison de campagne de Denise lui sera toujours ouverte et qu'il y sera accueilli comme un fils chaque fois qu'il le souhaitera...

Christophe Cavalier

À découvrir