France Dimanche > Actualités > Patrick Sébastien : Il chante pour les malades mentaux !

Actualités

Patrick Sébastien : Il chante pour les malades mentaux !

Publié le 22 mars 2013

Une nouvelle fois, l'animateur Patrick Sébastien prouve que sa réputation d'homme au grand cœur est bien justifiée.Une nouvelle fois, l'animateur Patrick Sébastien prouve que sa réputation d'homme au grand cœur est bien justifiée.

S'il est un homme dont la popularité ne faiblit pas, c'est bien lui ! Quoi qu'il fasse - et il fait beaucoup -, Patrick Sébastien est suivi par son public. Ses émissions, Le plus grand cabaret du monde et Les années bonheur, cartonnent, les salles où il se produit sont combles et ses livres, comme ses disques, se vendent comme des petits pains.

La retraite ? À bientôt 60 printemps - il les fêtera le 14 novembre prochain -, l'humoriste n'y songe pas une seconde. La preuve, il est de retour avec un livre confession, Comme un poisson dans l'herbe (XO Éditions), et un nouvel album, À l'attaque, chez Polydor, dans les bacs le 1er avril.

->Voir aussi - Patrick Sébastien : Son rendez-vous secret avec le président

La raison de cet incroyable succès réside très certainement dans l'amour sincère et désintéressé que l'artiste porte à ses prochains, et notamment à ceux qui n'ont pas eu la chance de naître du bon côté de la barrière... Ainsi qu'il l'a révélé sur le plateau d'On n'est pas couché, sur France 2, samedi 16 mars dernier, c'est entre autres pour eux qu'il fait le troubadour : « Mes chansons plaisent beaucoup aux attardés mentaux. Elles les apaisent. »

Généreux

Pourtant, cet humanisme, simple et généreux, est loin de plaire à tout le monde : « Quand je chante, a-t-il confié, je fais souvent venir des trisomiques sur scène. Et je les embrasse pour montrer que la différence n'est pas contagieuse. Un jour, le maire d'une petite ville m'a dit : "Vous ne devriez pas les faire monter, c'est un peu disgracieux !" »

Si les notables ne le comprennent pas toujours, que dire de l'attitude de ses pairs, les gens du métier ? « Ils m'ont insulté, craché sur la gueule. Et ils continuent à dire que je suis un sale beauf, un sale con », avoue Patrick. Ce qui ne l'empêche pas de vouloir encore et toujours s'adresser aux gens simples, cabossés même... Et tant pis si cette attitude lui a coûté quelques amitiés !

En effet, certains qu'il a aidés à débuter, comme Dany Boon ou Jean Dujardin, se sont aujourd'hui éloignés : « Ils se sont tous envolés bien plus haut que leur rêve. Je suis resté sur le tarmac. [...] Ils ne viennent pratiquement plus dans les studios de Bry-sur-Marne, où ils sont presque nés. L'emploi du temps, les contraintes, les conseillers qui leur suggèrent qu'il y a bien mieux à faire, que ce n'est pas bon pour leur image... »

Blessé

S'il a pu en être blessé, Patrick Sébastien n'en veut à personne. Depuis longtemps, il a fait sien ce dicton que lui répétait sa mère : « Si la main de celui que tu as nourri te gifle, il aura plus mal à la main que tu n'auras mal à la joue. »

Lili Chablis

À découvrir