France Dimanche > Actualités > Patrick Sébastien : Il ne se sent pas désiré…

Actualités

Patrick Sébastien : Il ne se sent pas désiré…

Publié le 22 janvier 2018

Après l’éviction de Julien Lepers, l’animateur emblématique de France 2 doute de son avenir sur la chaîne…

« Je ne sais pas du tout ce qu’on veut faire de moi », a confié il y a quelques jours le célèbre animateur de France 2 sur le plateau de Cyril Hanouna. 

À l’antenne depuis 1996, Patrick Sébastien a grandement participé à la renommée de la chaîne publique avec son émission « Le Plus Grand Cabaret Du Monde » qu’il présente depuis maintenant vingt ans…  Pourtant, aujourd’hui, il ne sait pas encore s’il signera un nouveau contrat avec la chaîne pour la saison prochaine.

Après l’éviction de Julien Lepers en 2015, la question s’impose chaque jour un peu plus pour le célèbre présentateur : aurait-il fait, lui aussi, son temps aux yeux de France Télévisions ?


Alors qu’il était venu promouvoir son film « Une chance sur six » sur la chaîne concurrente C8, l’animateur emblématique lève le voile sur ses doutes et ses craintes dans une interview confidence…

« Merci de me permettre de faire sur C8 la promotion que je devrais faire sur France 2 », dit l’animateur d’entrée de jeu. Cette simple phrase en dit long sur l’état des relations de l’animateur avec sa chaîne-mère.

Car le problème est bien là. France 2 semble déconsidérer le travail du présentateur-vedette en gardant le flou sur son avenir dans la chaîne : « On va fêter les vingt ans [du « Plus Grand Cabaret du monde », ndlr] au Sporting de Monaco. Pour le reste, je ne sais pas », avant d’ajouter qu’il pense que l’émission devrait se finir en juin mais qu’il « n’a pas de nouvelles ».

Aujourd’hui, l’animateur de 64 ans travaille sans savoir quel avenir la chaîne lui réserve, une situation qui peut se révéler difficile à gérer. Quand on l’interroge sur ses conditions de travail, Patrick Sébastien, toujours en contrat avec la chaîne, demande à avoir « un droit de réserve », une langue de bois qu’il promet pourtant de délier dès que son contrat sera officiellement terminé : « Je ne vais pas balancer, je vais attendre un peu ».

Affaire à suivre donc…

Julia NEUVILLE

À découvrir