France Dimanche > Actualités > Patrick Sébastien : Son bouleversant testament !

Actualités

Patrick Sébastien : Son bouleversant testament !

Publié le 31 décembre 2018

Remercié par France 2, Patrick Sébastien âgé 65 ans envisage le jour où il ne sera plus.

Il n’a pas du tout digéré la façon dont la direction de France 2, en la personne de la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, l’a remercié, après vingt-deux ans de bons et loyaux services. Et comme on le comprend !

Cet arrêt brutal du Plus grand cabaret du monde, Patrick Sébastien l’aurait en effet appris d’une façon inacceptable selon lui : « On a convoqué ma femme qui est directrice de ma boîte pour lui dire en cinq minutes que c’était fini », a-t-il confié, outré, à Thierry Ardisson dans Les Terriens du samedi !, sur C8, le 20 octobre dernier. Une réaction suivie dans la foulée d’une annonce d’un confrère, Cyril Hanouna, qui assurait dans la presse que le producteur et présentateur avait décidé de mettre fin à sa carrière télévisuelle.

Ultimes épreuves de ce funeste mois d’octobre pour le malheureux artiste :
le 16, le Corrézien de 65 ans a dû enregistrer sa toute dernière émission destinée à être diffusée en mai 2019, et le 30, l’édition 2018 du Grand cabaret sur son 31. Dans un tel contexte, faire la fête avant l’heure était sans doute le cadet de ses soucis, et l’on peut supposer que l’auteur des Joyeux guérissent toujours (Oh ! éditions) a dû prendre sur lui pour se mettre dans l’ambiance.

Contraint et forcé de mettre un terme à ses rendez-vous hebdomadaires avec le public qu’il aime tant (et qui le lui rend bien d’ailleurs !), le joyeux drille, qui au fond de lui cacherait une âme de clown triste, a dû tourner la page une bonne fois pour toutes sur ses Années bonheur, poussé vers la sortie, comme d’autres grands hommes de télé avant lui, de Julien Lepers à Gérard Holtz, en passant par Daniel Bilalian, David Pujadas, Georges Pernoud ou William Leymergie.


Face à ce qu’il pourrait considérer comme la fin tragique d’une grande partie de sa vie, l’apparentant peut-être même à un véritable deuil, l’animateur nourrirait-il désormais des idées noires ? C’est en tout cas ce qui pourrait transparaître à la lecture de ses propos tenus dans Gala. Du cocon rassurant de sa demeure située à 30 km de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, Patrick avoue en effet avoir déjà rédigé ses dernières volontés ! 

Ce papa aimant d’une petite Lily, adoptée à Tahiti et aujourd’hui âgée de 11 ans, conscient des conflits qui risqueraient de déchirer sa chère famille s’il venait à disparaître, a même tout envisagé. « Mes quatre enfants hériteront à parts égales, a-t-il confié. Dans mon testament, j’ai même prévu que cette maison à Martel, ce havre de paix, revienne à Nana, mon épouse, et à Lily. Les autres auront d’autres biens, mais elle sera la dernière à avoir cette demeure, que j’ai achetée il y a quarante ans. Parce
qu’elle a grandi là, parce qu’elle s’est construite à Martel, elle aime encore plus cet endroit que nous. »

Cette fillette que l’auteur du Petit bonhomme en mousse a ramenée de Polynésie, et qu’il évoque peu dans les médias, est la dernière arrivée dans son clan : « Je voulais une petite qui vienne de loin et qui soit colorée, a-t-il expliqué à nos confrères. C’était notre choix avec Nana. Et puis Lily est arrivée au moment où je perdais la femme de ma vie, c’est-à-dire ma maman. »

Alors qu’il vient de subir un dur rejet professionnel, il est bien naturel que l’écrivain se tourne vers les siens et cherche, dans la tendresse de son foyer, le réconfort et le soutien de ce qu’il nomme sa « famille atypique », à laquelle il tient plus que tout au monde : « Je suis marié à une femme qui ne peut pas avoir d’enfant, car elle n’a pas d’hormones féminines, a encore expliqué celui qui se voit maintenant en patriarche. J’ai une petite fille adoptée, deux garçons de mariages différents et j’ai Marie, la fille de mon fils qui est mort dans un accident de moto. »

Fort de l’amour de son épouse et porté par l’affection de sa progéniture, nul doute que cet homme de spectacle saura surmonter cette période éprouvante et même, pourquoi pas, s’atteler à de nouveaux projets. Rassurez-vous, il ne vous divertira peut-être plus sur vos petits écrans, mais il est certain que Patrick n’a pas dit son dernier… jeu de mots !

Clara MARGAUX

À découvrir