France Dimanche > Actualités > Philippe Bouvard : Abandonné de tous !

Actualités

Philippe Bouvard : Abandonné de tous !

Publié le 22 novembre 2018

À 88 ans, le journaliste et animateur emblématique des « Grosses têtes » est de plus en plus seul…

Muriel Robin, Chantal Ladesou, le trio des Inconnus ou encore Tex… Nombreux sont les humoristes qui ont été lancés par Philippe Bouvard au cours de sa longue carrière. À 88 ans, ce travailleur infatigable ne semble d’ailleurs toujours pas prêt à raccrocher sa plume. Dans les colonnes du Parisien en 2009, celui qui n’a « jamais pris de vraies vacances » envisageait même de « mourir au travail ». Sacré programme ! 

Malheureusement pour l’octogénaire, l’attention autour de lui s’est peu à peu dissipée avec les années. En 2000 déjà, « Les Grosses têtes » décidait de remplacer son créateur par Christophe Dechavanne. « Ç’a été un vrai déchirement, a-t-il expliqué des années après. Je me suis longtemps cru indéboulonnable. En plus, j’ai été remplacé par un concurrent qui faisait moins d’audience que moi. Ça m’est resté en travers de la gorge. »

Dix-sept ans après, c’était au tour de Nice-Matin de le remercier après quatorze ans de bons et loyaux services. La raison ? « On m’a informé que mon billet d’humeur devait disparaître en raison de difficultés financières que traverse ce journal » , racontait-il dans un entretien pour Le Figaro, quotidien dans lequel il tient encore une chronique. Une éviction très mal-vécue par le journaliste :  « Les responsables [de Nice-Matin, Ndlr. ] se sont très mal conduits, a-t-il révélé. Ils m’ont laissé la liberté d’annoncer mon départ dans une chronique. Je me suis moi-même salué, à défaut de l’être par mes employeurs. »

Cette semaine, Muriel Robin a confié avoir récemment pris des nouvelles du fondateur du « Petit théâtre de Bouvard » : « Je suis tombée sur son assistante, qui m’a dit : « Vous êtes bien la seule à appeler », raconte le célèbre interprète de « L’addition ». Si elle ajoute être « fidèle en amitié » et ne pas oublier qu’elle « lui doit beaucoup », il semblerait que ce ne soit pas le cas de tous...

Après près de 70 années de carrière, Bouvard serait-il arrivé à la fin du boulevard ? 

Estelle LAURE

À découvrir