France Dimanche > Actualités > Pierre Bellemare : Il a vécu une double vie !

Actualités

Pierre Bellemare : Il a vécu une double vie !

Publié le 29 mai 2018

Dans son autobiographie, Pierre Bellemare révèle avoir aimé deux femmes en même temps : sa femme et une jeune danseuse de seulement 18 ans…

Pierre Bellemare nous a quittés samedi dernier. En 88 ans, cet homme avait réussi le pari fou de se faire aimer de toute la France. Depuis l’annonce de son décès, les hommages pleuvent comme autant de larmes qui coulent sur les joues de ceux qui l’aimaient. Aujourd’hui partie, la Voix d’Europe 1 nous livre une dernière fois les dessous de son existence dans une autobiographie sortie au novembre 2016 « Ma vie au fil des jours ».

Si tout un chacun sait aujourd’hui que ce grand nom de la radio et de la télévision à eu mille vies au figuré au cours de sa carrière, moins savent que notre malheureux regretté a eu véritablement une double vie pendant plus de douze ans : l’une s’appelait Micheline, sa femme avec qui il a eu deux enfants, l’autre s’appelait Roselyne et n’avait que 18 ans…

C’est en 1951 qu’il épouse sa première vie, sa première femme. Pendant neuf ans, les deux amoureux vont couler des jours heureux. À leur bonheur vient rapidement s’ajouter deux petites merveilles : Pierre [Dhostel, ndlr.], devenu animateur de M6 Boutique, et Françoise, avocate au barreau de Paris… ainsi que le cauchemar de Micheline : Roselyne, une jeune danseuse de seulement 18 ans…

C’est en 1960 que Pierre Bellemare tombe éperdument et irrémédiablement amoureux de Roselyne. Il est peu à peu forcé d’admettre qu’il ne s’agit plus seulement d’une aventure extra-conjugale, mais bien d’une histoire d’amour :  « Claquemuré dans ma double vie, ne trouvant pas la moindre échappatoire, j'attendais sans doute inconsciemment qu'un événement vienne bousculer mon existence et m'oblige à réagir. Il se produisit sous forme de drame, le 27 janvier 1961. », confie le journaliste dans son autobiographie.


Ce fameux 27 janvier 1961, sa seconde vie manque de s’interrompre… Roselyne a un grave accident de patinoire : « La partie droite du dos broyée, son pronostic vital fut engagé. Une fois son état stabilisé, elle fut admise dans le service traumatologie à l'hôpital de Garches. », se remémore celui qui vient de nous quitter. Malgré cet événement tragique qui lui intime férocement de faire un choix, rien n’y fait : amoureux de l’une, amoureux de l’autre, ce tiraillement si puissant l’immobilise pendant de longues années… Douze ans exactement. Douze ans où cette grande voix de la radio et sa maîtresse ne chuchoteront leur amour qu’entre leurs draps, là où personne ne peut se douter de l’existence d’une telle passion.

C’est lorsque sa seconde vie s’apprête à en enfanter une nouvelle que l’évidence le frappe de plein fouet :  « Quand Maria Pia naquit le 7 décembre 1970, je louais un grand appartement pour y loger ma seconde famille. Devenu bigame, je jonglais avec les horaires pour tenter d'être présent dans mes deux foyers... Mais comme on peut l'imaginer, cette double vie, loin de me satisfaire, m'enfermait dans un sentiment de culpabilité et de duplicité insupportable. Je n'avais dès lors d'autre choix que de clarifier la situation. »

Pour Micheline, c’est la douche froide : « En vingt et un ans de mariage, jamais elle n'avait imaginé que je puisse la tromper. », écrit-il, avant de continuer : « Il est vrai que la vie trépidante que je menais à l'époque et l'absence des moyens de communication dont on dispose aujourd'hui me fournissaient prétextes et alibis pour m'éloigner de la maison sans que mon épouse puisse chercher à me localiser. »

Jeté dehors par sa première vie, sa seconde l’accueillera à bras grands ouverts : lui offrant un foyer, un enfant et un amour qui continuera jusqu’à la mort de cette dernière en 2013…

Julia NEUVILLE

À découvrir