France Dimanche > Actualités > Pierre-Jean Chalençon : « Je voulais me flinguer »

Actualités

Pierre-Jean Chalençon : « Je voulais me flinguer »

Publié le 5 mai 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Impliqué dans l’affaire des diners clandestins, Pierre-Jean Chalençon vit dans le chaos depuis près d’un mois. Dépassé par la polémique, il avoue même avoir pensé au pire.

C’est une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre. Pierre-Jean Chalençon est soupçonné depuis le 2 avril d’avoir organisé des diners clandestins à son domicile situé au cœur de Paris, le Palais Vivienne. En dépit du couvre-feu et des restrictions sanitaires, le célèbre collectionneur, avec la complicité du chef Christophe Leroy, aurait reçu de nombreuses personnalités, et aurait proposé des repas de luxe à 240 €.


Ce scandale qui a même touché les plus hautes sphères de l’Etat, aurait impliqué des ministres et autres hauts responsables. Une perquisition avait suivi ces révélations ainsi qu’une mise en garde à vue le 9 avril dernier pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "soupçons de travail dissimulé".

Le 4 mai, Pierre-Jean Chalençon a tenté de s’expliquer sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste. Il a alors indiqué que cette histoire n'était que des “boutades”, des “blagues”. Malheureusement pour l’ex-acolyte de Sophie Davant, ses justifications ne passent pas du tout auprès du public.

Moqué et accusé de toutes parts, c’est à nouveau sur le plateau de l’émission de Cyril Hanouna que Pierre-Jean Chalençon fait part de ses états d’âme. "C'est une histoire de fou", déclare alors l’intéressé. Dépassé par la situation, il confie même avoir eu des pensées sombres, au point d’imaginer le pire : "Il y a un moment, je me suis dit 'je vais me flinguer’”.

Face caméra, sur le plateau de C8, le collectionneur estime être un bouc émissaire : “Je me suis dit : ‘mais qu'est-ce qu'ils me veulent ? L'année dernière, c'était pour une histoire de photo, là c'est pour une histoire de dîner, mais qu'est-ce que j'ai fait de mal ?’ J'essaie de vivre, de survivre, comme beaucoup de chefs d'entreprise. Je ne suis pas le seul. Simplement, je suis connu, médiatique, people. Mais oui ça a été dur, ça a été très dur !"

Un discours qui a visiblement ulcéré l’un des chroniqueurs présent sur le plateau. Nicolas Pernikoff est en effet intervienu : "Pierre-Jean, vous regrettez toujours, mais c'est vous qui allumez le feu en permanence. Toutes les affaires, elles viennent de vous !" Ce à quoi Pierre-Jean Chalençon a répondu, impétueux : "Ben oui mais qu'est-ce que tu veux ! Ce n'est pas de ma faute, je suis comme ça."

Quoi qu’il en soit, cette affaire a résolument marqué l’homme d’affaires. Il envisage même de porter plainte contre la journaliste d’M6 qui a révélé toute l’histoire. Il indique qu’elle l’aurait même “harcelé”. Il conclut, fébrile : “Tout ce qu'on a dit, c'est de la calomnie et c'est absolument dégueulasse !"

L’affaire est toujours en cours d’instruction. L’avenir nous dira ce qu’il adviendra de Pierre-Jean Chalençon et de ce que la justice décidera pour lui.

Andréa Meyer

À découvrir