France Dimanche > Actualités > Pierre Ménès : Pourquoi a-t-il été placé en garde à vue ?

Actualités

Pierre Ménès : Pourquoi a-t-il été placé en garde à vue ?

Publié le 9 décembre 2021

.photos:jb-autissier-/-panoramic-/-bestimage
© JB Autissier / Panoramic / Bestimage Pierre Ménès assiste au match de Ligue 1 Uber Eats PSG contre Angers (2-1) à Paris, le 15 octobre 2021

Pierre Ménès, ex-chroniqueur phare de Canal+ est dans la tourmente. Il a été placé en garde à vue, ce jeudi, pour une affaire survenue en novembre dernier, à l’issue d’un match PSG-Nantes.

Les faits remontent à novembre dernier. À l’issue d’un match opposant l'équipe du PSG à celle de Nantes, l’ex-chroniqueur vedette de Canal+ avait été accusé d’agression sexuelle par une femme. Elle avait signalé les faits à la police sans pour autant déposer plainte mais une enquête avait quand même été ouverte. Le parquet de Paris, ainsi que des sources proches du dossier, ont confirmé une information de nos confrères du Parisien qui affirmaient que Pierre Ménès avait été placé en garde à vue ce jeudi matin pour être entendu, au 1er district de la police judiciaire, dans cette affaire et ce « à la demande du parquet ».

Me Arash Derambarsh, son avocat, a rappelé que Pierre Ménès avait demandé dans les médias à être auditionné et il a confirmé que son client était bien entendu « sous le statut de la garde à vue ». L’avocat avançait également que « Nous avons à ce jour six témoignages qui dédouanent Pierre Ménès et nous avons porté plainte pour dénonciation calomnieuse ». Selon la plainte consultée par l’AFP, Pierre Ménès a pu produire trois attestations de personnes « confirmant unanimement qu’[il] a passé l'intégralité de son temps à leur côté dès son arrivée pour le cocktail en loge, durant le match et le cocktail d'après match ».

Ce n’est pas la première fois que l’ex-chroniqueur de Canal Football Club a des soucis de cet acabit avec la justice puisqu’il avait été accusé d'avoir soulevé, hors antenne, en 2016 la jupe de la journaliste Marie Portolano, co-réalisatrice du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis journaliste, sur le sexisme dans les rédactions sportives.

La polémique avait commencé sur Twitter alors que le site Les jours révélait que deux extraits dans lesquels Pierre Ménès répondait de ses actes commis, entre autres, contre Marie Portolano avaient été coupés au montage. Il se défendait, sur le plateau de Touche pas à mon poste, et affirmait ne pas se souvenir d'avoir soulevé la jupe de la journaliste. Concernant cet oubli, il évoquait ses soucis de santé de l’époque, dont une cirrhose non alcoolique qui l'avait éloigné des plateaux pendant sept mois et qui avait nécessité une double greffe du foie et d'un rein.

Suite à cela, le chroniqueur avait été écarté de Canal Football Club. Il quittait donc le 1er juillet dernier la chaîne après presque 12 ans de collaboration. Pierre Ménès, 58 ans, était aussi critiqué pour avoir embrassé de force, à la télévision, la journaliste Isabelle Moreau en 2011 et la chroniqueuse Francesca Antoniotti, en 2016. Concernant Isabelle Moreau, un extrait du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis journaliste, avait également été coupé au montage. On y voyait le chroniqueur répondre à la journaliste qu’il n’hésiterait pas à le refaire alors qu'elle lui avait fait savoir que le baiser forcé à l'antenne avait mis « à terre des années de boulot » et porté préjudice à la suite de sa carrière. Cela dit, il reconnaissait que ça ne se « passerait plus aujourd’hui » et ajoutait que si Isabelle Moreau se plaignait c’était à cause de « la société qui l'a fait évoluer, c'est la société qui lui dit ce qu'elle dit là ».

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème