France Dimanche > Actualités > Pierre Palmade : « Je suis triste d’être homo… »

Actualités

Pierre Palmade : « Je suis triste d’être homo… »

Publié le 25 septembre 2018

Le 23 septembre dernier, Pierre Palmade s’est confié sans détour sur son homosexualité et sa relation avec Véronique Sanson.

« Je suis triste d’être homo », a lâché Pierre Palmade, ce 23 septembre, sur le plateau de Clique sur Canal +. 

En pleine promotion pour son nouveau spectacle au titre évocateur « Aimez-moi », cette déclaration intime prend un sens tout à fait inédit… 

Face à Mouloud Achour, l’humoriste de 50 ans a tenu à confier le mal-être qui a toujours accompagné sa sexualité : « « Dans cette société, avec ces religions-là, je suis triste d’être homo. Si j’avais eu le choix, j’aurais choisi d’être hétéro. C’est plus facile à vivre. Je ne connais pas quelqu’un qui à 15 ans, quand il commence à sentir qu’il est homo, se dit « chouette, ma vie va  être géniale » ». 

Ce n’est pas la première fois que le comédien s’épanche sur ses difficultés à vivre une sexualité épanouie… Déjà en 2013, Pierre Palmade avait confié avoir « vécu [son] homosexualité comme une maladie ». 

Un mal-être qui ne date donc pas d’hier et qui pourrait prendre ses racines dans son histoire d’amour impossible avec Véronique Sanson.

Sous les feux des projecteurs de l’émission, Pierre Palmade est revenu avec douleur sur ce mariage raté – mais sincère - qui a duré six années. 

C’est en 1995 que les deux artistes se sont dit « oui » pour la vie.

À l’époque, la sincérité des sentiments de Pierre Palmade - qui n’avait pas encore révélé sa bisexualité - n’avait convaincu personne. Sous une avalanche de critiques quotidiennes, l’homme n’en est pas ressorti indemne : «  Ce sont des gens qui n'ont pas de dictionnaire. Il y a un mot qui s'appelle bisexualité, ils le lisent et ils arrêtent de me faire chier. », a-t-il confié, encore passablement agacé par cette histoire vieille de plusieurs années, avant d’ajouter : « Quand une femme comme Véronique Sanson vous regarde et tombe amoureuse de vous, que vous vous trouvez beau dans ses yeux, vous oubliez que vous êtes homosexuel. »

Malgré ses déclarations douloureuses, Pierre Palmade l’assure : « Maintenant je me soigne et j’essaye d’être en paix avec ça. » 

Estelle LAURE

À découvrir