France Dimanche > Actualités > Pierre Perret après les attentats : "On ne peut pas fermer sa gueule" !

Actualités

Pierre Perret après les attentats : "On ne peut pas fermer sa gueule" !

Publié le 16 novembre 2015

Samedi, un jeune homme à vélo s'est arrêté devant le Monument à la République, avec son piano, pour entonner l'hymne de John Lennon, Imagine all the people living life in peace... Il aurait tout aussi bien pu chanter du Pierre Perret, cet athée épris de liberté !

John Lennon a imaginé un monde sans religion ni guerre. Pierre Perret, interviewé ce dimanche par le Parisien, a démontré "comment la religion a toujours été à l'origine des massacres de l'histoire". Avec sa chanson Au nom de Dieu, sortie en 1998, il affirme : "Depuis la nuit des temps On s'étripe gaiement Au nom de Dieu".

Malheureusement, les événements de vendredi soir semblent encore une fois lui avoir donné raison... "Si t'es athée, sais-tu, chante-t-il, Pour ces gars, t'es foutu. Turlututu." On pourrait lui objecter que les terroristes islamistes n'ont fait aucune distinction parmi leurs victimes : musulmans, chrétiens, juifs, athées, sans religion, tous sont tombés, victimes de la folie meurtrière de ces barbares... au nom d'un Islam qu'ils ne comprennent même pas...

Lire aussi >>> Attentats : Toutes les réactions des stars

À 81 ans, Pierre Perret est abasourdi... "Il n'y avait pas d'évènement particulier [...], confie-t-il au Parisien. La religion est, à mes yeux, le nerf de la guerre sur lequel est né le malheur des gens. Je me sens accablé, abattu [...] Je me dis que [...] nous sommes peut-être au début de grands malheurs qui risquent de s'enchaîner. Parce que ces gens - les terroristes NDLR - sont capables de tout".

Lisez sa dernière interview >>> Pierre Perret : “Cet almanach, porté pendant trois ans, est mon nouveau bébé !”

Comment combattre de telles personnes qui ont abandonné toute humanité ? "Il faut maintenant entrer en résistance" pour cela, Pierre Perret possède une arme dangereuse mais imparable :  les mots ! "Je crois que les mots ont une grande importance, témoigne-t-il, parce que ça les dérange [...]. Je regrette parfois d'être l'un des seuls à évoquer ces sujets. En plus, ce n'est pas sans danger ! Mais on ne peut pas fermer sa gueule devant ce genre de comportement". 

Pierrot, lui, va continuer de l'ouvrir ! En tournée avec son dernier album, Mes femmes, sorti le 18 mai 2015, le parolier sera le 28 novembre prochain à Loriol. Le cul de Lucette, un de ses derniers titres, devrait sûrement plaire aux barbares illuminés de Daech !

Stéphane Joly

À découvrir