France Dimanche > Actualités > Playboy : Le magazine qui effeuilait les actrices !

Actualités

Playboy : Le magazine qui effeuilait les actrices !

Publié le 1 juillet 2020

.photos:bestimage

Créé en 1953 par feu Hugh Hefner, le mensuel de charme Playboy dont la version papier vient de cesser de paraître aux Etats-Unis a accueilli dans ses pages nos plus belles comédiennes…

En mars dernier, le cultissime magazine Playboy et son emblématique petit lapin à nœud papillon ont disparu des présentoirs des kiosques aux États-Unis, grignotés peu à peu par le dieu Internet et achevés par la crise sanitaire due au Covid-19… La fin d’une époque et des playmates sur papier glacé qui tireraient sans doute les larmes à son créateur, Hugh Hefner, s’il n’était déjà lui aussi dans la tombe depuis deux ans, décédé à 91 ans, le 27 septembre 2017, dans sa célèbre Mansion de Los Angeles !


Lorsqu’il publie le numéro initial de sa revue dans cette Amérique puritaine des années 50, le natif de Chicago, dans l’Illinois, n’a que 27 ans et ne possède pas grand-chose, à part la photo d’une jeune actrice en passe de devenir une star planétaire, qu’il a achetée pour 500 dollars. Avec l’aide d’un graphiste de génie, Art Paul, il fabrique les 90 pages de sa revue, avec en couverture une Marilyn Monroe somptueuse et entièrement nue sur fond de velours rouge ! Playboy est lancé. Avec près de 54 000 exemplaires vendus dès son premier numéro, il va devenir au cours des années suivantes un immense succès planétaire, doublé d’un empire phénoménal…

En France, à l’image de la célèbre bimbo blonde, de ravissantes comédiennes se sont prêtées au jeu, se dénudant sans complexe à la une et dans les pages de ce magazine qui défendait un style de vie « avec de l’humour, de la sophistication et de l’épicé », selon les mots de son regretté fondateur qui perpétua jusqu’à la fin sa propre légende.

ANNE PARILLAUD UNE MISE EN BOUCHE APPÉTISSANTE

Elle n’a que 21 ans, et déjà cinq fi lms à son actif, lorsqu’en octobre 1981, sa jolie frimousse faussement candide apparaît en couverture de l’édition française du magazine… Un appétissant amuse-bouche pour les lecteurs avides de tourner les pages pour découvrir le reste de l’anatomie de la comédienne ! Anne Parillaud est à l’affi che, du premier fi lm du réalisateur Alain Delon, Pour la peau d’un flic. La jeune femme, de 25 ans sa cadette, vivra d’ailleurs avec lui une belle romance de trois ans…

HUGH HEFNER JOYEUX ET LIBERTIN JUSQU’AU BOUT

Dans son manoir de Holmby Hills à Los Angeles, tout le showbiz se pressait aux fêtes organisées par ce milliardaire libertin, défenseur d’une sexualité joyeuse, perpétuellement vêtu d’une robe de chambre de soie et entouré de ses jeunes et jolies playmates… Un virage à 180 degrés pour ce rejeton d’une famille protestante très stricte où le sexe était tabou, encore vierge à 22 ans et marié à 25 ! En créant Playboy, celui que sa famille destinait à être missionnaire, loin de se limiter à cette position, se fera croisé de la libération des mœurs…

NATHALIE BAYE EN TULLE ET À POIL

Elle avait choisi de prendre du recul sur sa carrière pour élever sa fi lle, Laura, née le 15 novembre 1983, mais en novembre 1985, la compagne de Johnny Hallyday, tout de tulle dévêtue, s’empare de la une de Playboy ! À 37 ans, l’actrice en paraît 20 sur ce cliché qui nous rappelle discrètement, grâce à ce frou-frou de tutu blanc cachant ce sein que l’on aimera voir, ses débuts en tant que danseuse ! Quelques mois plus tard, elle rompt avec le rocker qui n’aura partagé que trois ans de sa vie…

BÉATRICE DALLE UNE PLAYMATE ROCK’N’ROLL

Révélée en 1986 par 37,2 ° le matin, de Jean-Jacques Beineix, l’actrice la plus rock’n’roll de France n’a rien à prouver lorsqu’elle s’affi che à la une du numéro de juin 1997 ! Certes, elle a été condamnée l’année précédente pour usage de stupéfi ants à 20 000 francs d’amende – elle sera d’ailleurs arrêtée en possession de cocaïne deux ans plus tard, en 1999, à Miami en Floride ! –, mais de nature libre, sauvage et provocatrice, rien ne pouvait lui plaire davantage que de s’offrir ainsi à « Tous les plaisirs des hommes », la devise du magazine…

ROMY SCHNEIDER LES DERNIERS ÉCLATS D’UNE ÉTOILE

En 1980, l’actrice franco-allemande, âgée de 41 ans, triomphe dans La Banquière, de Francis Girod, et La Mort en direct, de Bertrand Tavernier. Mais c’est une femme tragique au regard perdu qui va devoir affronter une indicible souffrance avec la perte, un an plus tard, de son fi ls de 14 ans, David, dont elle ne se remettra jamais. Si, en 1982, épuisée par cette épreuve, Romy met fi n à ses jours, c’est cette image du numéro de novembre 80 que l’on gardera en mémoire, celle d’une étoile irradiant de beauté, sensuelle et glamour…

EMMA DE CAUNES LES DESSOUS DE MARIE-ANTOINETTE

Regard mutin, mouches dessinées sur les joues façon XVIIIe siècle, maquillage baroque, perruque à la Marie-Antoinette… Ainsi l’actrice, âgée aujourd’hui de 43 ans, a-t-elle fêté la fi n de l’année 2009 en posant seins nus sur cette couverture de décembre janvier… Lorsque Hugh Hefner s’est éteint, le 27 septembre 2017, la fille d’Antoine a rendu hommage au créateur de Playboy en publiant cette photo sexy sur son compte Instagram… Un joli souvenir certainement très apprécié de ses fans !

JANE BIRKIN OH MY GOD!

En mars 1976 sort Je t’aime, moi non plus, le fi lm que Serge Gainsbourg a dédié à cette ravissante Anglaise qu’il a rencontrée pour la première fois en 1968 sur le tournage du fi lm Slogan et dont il est tombé passionnément amoureux… En avril de cette année-là, la fragile créature au physique androgyne s’effeuille pour les beaux yeux des lecteurs du magazine. La une de cette spéciale Jane, assez pudique, la montre à moitié cachée derrière la portière d’une voiture. C’est tout simplement pour mieux la dévoiler ensuite !

LOU DOILLON TELLE MÈRE, TELLE FILLE

Si le mois de mars 2008 est encore un peu frais, la chaleur est en revanche déjà à son comble dans les kiosques à journaux lorsque paraît la première édition de Playboy du printemps ! La fi lle de Jane Birkin et de Jacques Doillon y prend la pose sans pudeur, en mode topless. Sa silhouette longiligne rappelle à s’y méprendre celle de sa maman, qui a, en son temps, eu ses heures de gloire dans le magazine (voir ci-dessous). L’artiste n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai puisqu’un an plus tôt, elle a déroulé les mois dans le non moins affriolant calendrier Pirelli !

Clara MARGAUX

À découvrir

Sur le même thème