France Dimanche > Actualités > PPDA : Au cœur d'un scandale !

Actualités

PPDA : Au cœur d'un scandale !

Publié le 10 juillet 2009

Le transfuge de TF 1, aujourd'hui sur France 5, PPDA ne laisse vraiment personne indifférent...

Un peu plus d'un an après son éviction de la Une, l'ex-présentateur préféré des Français, PPDA a fait son retour au journal de 20 heures. Pas à la place de Laurence Ferrari, mais sur France 2, au côté de David Pujadas !

Il ne s'agissait évidemment pas d'une collaboration entre les deux anciens concurrents, mais de la célébration du soixantième anniversaire du journal télévisé. PPDA se présentait donc en tant qu'invité de marque pour évoquer ce bel événement.

->Voir aussi - PPDA : Mais que lui arrive-t-il ?

Clin d'œil

Il n'a d'ailleurs pas hésité à lancer une petite boutade au cours de l'interview :  « Si jamais vous avez une petite faiblesse... je suis prêt pour la suite !» Mais ce qui ne devait être qu'un clin d'œil a malheureusement pris une drôle de tournure.

Contre toute attente, son passage a en effet suscité un tollé parmi les journalistes de la chaîne. Le Syndicat national des journalistes ( SNJ ) va même jusqu'à dénoncer un vrai problème déontologique, en parlant d' « exercice d'autocongratulation , d'autosatisfaction et d'autopromotion [ destiné ] à remettre sur orbite un présentateur qui peine à convaincre sur France 5 ».

Selon le site internet de Jean-Marc Morandini, des journalistes extérieurs auraient également protesté contre cette invitation... Parmi eux Bruno Masure, ancien présentateur du journal télévisé lui aussi, qui aurait écrit un mail à la direction de France Télévisions et à David Pujadas, en indiquant qu'il trouvait lamentable d'avoir invité PPDA ce soir-là.

L'histoire est même remontée jusqu'à Arlette Chabot, directrice de la rédaction de France 2. Prise à partie par le SNJ, elle aurait quitté la salle, déclarant n'avoir pas que ça à faire !

Quant à David Pujadas, même s'il se retrouve aussi sur le banc des accusés , il préfère « tirer son chapeau » à Patrick Poivre d'Arvor plutôt que d'alimenter la polémique : « Non seulement sa présence avait du sens, mais c'était une sorte de clin d'œil ... Il a eu beaucoup d'humour, alors je dis " chapeau l'artiste" pour arriver à plaisanter de soi-même et de notre réputation d'accro à l'info !»

Après avoir été en concurrence pendant tant d'années, nos deux journalistes seraient-ils donc amis ? PPDA en aurait bien besoin...

Edwin Foresthal

À découvrir