France Dimanche > Actualités > PPDA : Encore un camouflet !

Actualités

PPDA : Encore un camouflet !

Publié le 15 février 2008

Décidément, 2008 commence bien mal pour PPDA, la star du journal télévisé de la Une...

Certains évoqueront la loi des séries, d'autres se contenteront d'imputer au hasard cette nouvelle pierre dans le jardin de Patrick Poivre d'Arvor. Reste que le présentateur vedette de TF 1, PPDA vient d'apprendre une information qu'il pourrait bien prendre comme une vexation de plus. Peut-être même celle de trop ? Le camouflet tombe en effet après un début d'année particulièrement éprouvant pour le journaliste.

Il y a eu d'abord ce livre, Madame, Monsieur, Bonsoir... , écrit par cinq plumes anonymes de la première chaîne, dans lequel la légende de PPDA était sérieusement écornée. Suite à cette parution s'est d'abord installé le silence de la hiérarchie de Patrick, qui a pris son temps pour lui apporter son soutien...

Ensuite, la semaine dernière, c'est du plus haut sommet de l'État qu'est venu l'affront. L'Élysée a en effet fait savoir que les intervieweurs habituels du président, PPDA et Arlette Chabot, n'étaient plus vraiment en odeur de sainteté auprès de Nicolas Sarkozy. Celui-ci les jugerait trop « datés », trop mous et trop vus sous les mandats de Jacques Chirac.

->Voir aussi - PPDA : Dans la ligne de mire

Et c'est sûrement refroidi par ces remarques acerbes, qui pourraient bien marquer le début d'une mise à l'écart, que le présentateur a appris cette étonnante nouvelle : sa propre fille, Dorothée Poivre d'Arvor, préparerait en secret un projet le concernant !

Empreinte

Le Figaro, qui révèle l'information, explique en effet que la jeune femme, qui collabore régulièrement avec France 5, aurait proposé à la chaîne publique de réaliser un portrait de son père. Sans en avertir ce dernier auparavant...

Le film, une fois achevé, pourrait être diffusé dans le cadre de l'émission Empreintes. Ces documentaires s'intéressent aux grandes figures de notre époque, à celles qui font l'histoire de notre siècle.

Dans ce cas, pourquoi donc Dorothée aurait-elle caché à son père un projet qui le mettrait en valeur d'une manière aussi éclatante ?

Cachotterie

Seule la jeune femme connaît la réponse, bien sûr. Mais on peut imaginer que son père aurait peut-être aimé être informé du projet... autrement que par les journaux !

D'un autre côté, il ne faudrait pas que cette petite cachotterie suffise à compromettre cet intéressant projet. Nul ne peut douter de l'honnêteté des intentions de Dorothée. Espérons que les raisons qu'elle avancera pour expliquer à son père sa discrétion réussiront à le convaincre de sa bonne foi.

Ce petit incident n'en constitue pas moins un nouvel avertissement pour le journaliste. A 60 ans passés, il va bien falloir qu'il s'habitue à ce que les choses se fassent peu à peu sans lui. Car personne n'est éternel, personne n'est irremplaçable.

Comme ces vieux lions auxquels le pouvoir sur le groupe échappe peu à peu avec l'âge, Patrick, après les tempêtes traversées en ce début d'année, doit bel et bien se rendre à l'évidence : l'avenir ne lui appartient plus... et son autorité n'est désormais plus ce qu'elle était !

D'ailleurs, ce projet d'émission doit le lui rappeler cruellement. Même s'il y a tout lieu de penser que Dorothée brossera de son père un portrait élogieux, ce panégyrique pourrait constituer une sorte de bilan à sa longue et belle carrière.

On ne laisse pas d'empreintes devant soi... Et plus que tous les petits coups d'épingle de ce début d'année, c'est peut-être ce triste mais indubitable constat qui pourrait être le plus douloureux pour PPDA, que l'on sait si attaché à son métier...

Christian Morales

À découvrir

Sur le même thème