France Dimanche > Actualités > PPDA : Mais que lui arrive-t-il ?

Actualités

PPDA : Mais que lui arrive-t-il ?

Publié le 27 mars 2009

Solide comme un roc. C'est l'image que PPDA a toujours su donner, quoi qu'il arrive. Pourtant, il en a reçu des coups, de ceux qui vous terrassent un homme !

Alors ce n'est quand même pas maintenant que PPDA va s'écrouler ! Malgré tout, depuis peu, son entourage tremble d'inquiétude. Ces derniers temps en effet, le journaliste est apparu changé, physiquement très amaigri, et surtout le visage incroyablement déformé.

Que lui arrive-t-il ? Un mal secret pourrait ronger Patrick car apparaître ainsi en public, affaibli, les tempes gonflées, les yeux creusés, ne lui ressemble pas, lui d'ordinaire plutôt fringant et soucieux de son apparence... Plus étrange encore : Patrick fait mine de n'en rien savoir, derrière ce petit sourire qu'il garde toujours à fleur de lèvres. Sans doute sa façon à lui de rester discret, toujours avec panache.

C'est que PPDA n'aime pas beaucoup s'étaler sur les épreuves qui ne lui ont pas manqué ces derniers temps, et notamment son éviction de TF 1, bien sûr. Cela ne fait même pas un an !

->Voir aussi - PPDA : Traqué par un criminel

Vague à l'âme

C'était le 10 juillet 2008. Ce jour-là, devant ses amis venus l'applaudir à la sortie du plateau, il avait vraiment les larmes aux yeux, « une sorte d'énorme vague à l'âme », comme il l'a écrit depuis dans À demain ! En chemin vers ma liberté ( Fayard ). Un mois plus tard, le 11 août, un mystérieux échec sentimental achève de le mettre KO : « Nuit violette. Sang d'encre. Le désir d'en finir parce qu'un rêve a passé, qu'un être a trépassé, qu'une idole a chuté avant de se fracasser », écrit-il encore.

Mais il reste debout. Cela étant, un contrecoup ne serait pas très surprenant, et l'on sait la force des douleurs psychologiques sur les constitutions physiques les plus solides. Certaines affections nerveuses peuvent avoir des conséquences redoutables...

Épuisé

Pourtant, tout semblait enfin sourire à celui qui reste le roi du PAF : une émission d'interviews chaque dimanche sur France 5 ( La traversée du miroir ), des activités de globe-trotter littéraire sur Arte ( Autrement dit ), un livre pour la jeunesse écrit avec son frère Olivier ( Le mystère des pirates, chez Albin Michel ), une anthologie de la poésie française ( Et puis voici des fleurs..., au Cherche Midi ) et un nouvel amour pour l'éternel séducteur que l'on sait.

PPDA, au fond, n'en a-t-il pas « trop fait » comme on dit ? Car il apparaît épuisé, ce mercredi 18 mars. Ce jour-là, Nicolas Sarkozy décore Bernadette Chirac des insignes de chevalier de la Légion d'honneur devant le Tout-Paris. Le visage déformé, Patrick lutte avec courage et affronte sans ciller le regard des autres.

Sans doute aurait-il pu se faire porter pâle si, exceptionnellement, la cérémonie n'avait lieu, non à l'Élysée, mais à la Maison de Solenn. Fondée par Bernadette Chirac, cette structure d'accueil pour adolescents en souffrance porte le prénom de la fille tant aimée du journaliste. On comprend, dans ces conditions, qu'il voulait, quel que soit son état de santé, assister à cette cérémonie en l'honneur de Bernadette Chirac.

Déjà, la veille, le journaliste s'était infligé une première épreuve, en allant au Salon du livre, à Paris. PPDA affrontait, là encore, l'inquiétude des anonymes et des invités, dont son ex-compagne, la romancière Claire Castillon, une grande passion dans la vie de notre éternel amoureux.

À la Maison de Solenn, une autre femme, parmi celles qui auront vraiment compté, était là aussi : Claire Chazal, toujours très proche de Patrick, complice et, comme nous, rassurée quand celui-ci avoua enfin un récent accident de scooter.

Heureusement, rien de grave, mais le choc lui a laissé des œdèmes encore visibles, qui seront bientôt résorbés. Espérons qu'à l'avenir, PPDA saura rester prudent sur la route.

Laurence Delville

À découvrir

Sur le même thème