France Dimanche > Actualités > Prince Andrew : Déchu de tous ses titres !

Actualités

Prince Andrew : Déchu de tous ses titres !

Publié le 22 mai 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Après avoir évité un procès pour agressions sexuelles sur mineure, le cadet de la reine est renié par ses propres sujets…

Lourdement éclaboussé par la sulfureuse affaire Epstein, il s'était, en 2019, retiré de la vie publique… Peut-être le prince Andrew croyait-il alors faire oublier les révélations de Virginia Giuffre, une Américaine aujourd'hui âgée de 38 ans, qui l'accuse d'agressions sexuelles au début des années 2000 ?


Mais voilà que, trois ans plus tard, de l'eau a coulé sous les ponts, et si le petit frère de Charles est parvenu à éviter un procès en passant un accord confi dentiel avec la plaignante et en lui versant la somme de 14 millions d'euros, la reine Elizabeth II a toutefois pris la douloureuse décision de le sanctionner sévèrement. Une sentence diffi cile pour celle qui a toujours favorisé son deuxième garçon, prononcée avant tout pour préserver l'image de la couronne.

Dès le 13 janvier 2022, la monarque lui a retiré tous ses titres militaires officiels, parmi lesquels le rang de colonel des gardes grenadiers, ainsi que ses patronages caritatifs. Le père d'Eugenie et de Beatrice perdait du même coup son titre d'altesse royale… Mais en cette année importante du jubilé de platine de la reine qui célèbre ses soixante-dix ans de règne, le prince Andrew se voit totalement mis au ban de la famille royale. En effet, le 27 avril, un nouvel uppercut a frappé le deuxième fi ls de la souveraine, puisqu'il a perdu le titre honorifi que que lui avait accordé, en 1987, la ville d'York ! À l'issue d'un vote à l'unanimité des élus locaux, Andrew s'est en effet vu retirer la « Freedom of the city of York ». Un événement qui a soulagé une grande partie des habitants de cette cité médiévale située au nord-est de l'Angleterre, qui qualifi ent l'ancien ami du pédophile Jeffrey Epstein au mieux de « source d'embarras pour la ville », et au pire de « honte ».

C'est une véritable descente aux enfers pour celui qui reste néanmoins duc d'York – jusqu'à quand ? – et qui, malgré des preuves accablantes de sa culpabilité dans cette odieuse affaire, continue de clamer son innocence… 

CM

À découvrir