France Dimanche > Actualités > Prince Charles : Il ne voulait pas épouser Lady Diana !

Actualités

Prince Charles : Il ne voulait pas épouser Lady Diana !

Publié le 13 mars 2015

    La veille de son mariage avec lady Diana Spencer, le prince Charles a confié à un de ses amis qu’il souhaitait tout annuler…  La veille de son mariage avec lady Diana Spencer, le prince Charles a confié à un de ses amis qu’il souhaitait tout annuler…La veille de son mariage avec lady Diana Spencer, le prince Charles a confié à un de ses amis qu’il souhaitait tout annuler…

Il est des mots dont on se dit qu’ils auraient pu changer le cours de l’Histoire. Comme cette petite phrase que, selon une biographie récente, le fils aîné d’Elizabeth II, prince Charles aurait lâchée en juillet 1981, la veille de son mariage avec Diana, révèle la journaliste américaine de Time Magazine, Catherine Mayer, dans Charles : the Heart of a King (Charles : le cœur d’un roi), paru le 5 février.

Lorsqu’il commence à faire la cour à la jolie blonde durant l’été 1979, le futur roi d’Angleterre pense pourtant avoir déniché la perle rare avec cette jeune fille de 18 ans. Sans être amoureux d’elle, il la trouve charmante et la croit assez malléable pour se couler dans son rôle de princesse. Alors âgé de 31 ans, il est par ailleurs pressé par ses parents de se marier afin d’offrir un héritier à la Couronne.

Diana achève de le convaincre en lui parlant de son désir d’enfants. Poussé par son père, Philip d’Édimbourg, le prince Charles se résout à demander sa main et, le 21 février 1981, Buckingham annonce les fiançailles du prince de Galles avec lady Diana Spencer.

Mais la jeune femme réalise vite que l’homme auquel elle va bientôt lier son destin est en fait amoureux d’une autre. Leurs fiançailles n’ont pas mis un terme à la liaison torride entretenue par le prince de Galles avec Camilla Parker Bowles. Le couple continue à se rejoindre discrètement chez des amis.

->Lire aussi : Paris, 31 août 1997, 4 heures du matin, le coeur perforé de Diana s'arrête de battre

En dépit de ces précautions, Diana surprend des appels qu’il passe à sa maîtresse sur sa ligne privée et découvre, au milieu de leurs cadeaux de mariage, un bracelet en or, gravé des initiales F et G, comme Fred et Gladys, surnoms tendres des deux amants.

Désespérée, Diana annonce à ses sœurs, Jane et Sarah, au cours d’un déjeuner, qu’elle envisage de rompre ses fiançailles. « Je ne peux pas l’épouser, je ne peux pas faire cela, c’est absolument incroyable », leur confie-t-elle, en larmes.

De son côté, le prince Charles réalise qu’il s’était trompé sur toute la ligne. Non seulement Diana et lui  n’ont rien en commun, mais elle se révèle être une jeune fille fragile, hantée par le divorce de ses parents.

Façade

La veille de leur mariage, terrifié à l’idée que cette union semble vouée à l’échec, le prince confie son désespoir à l’un de ses amis. « “Je n’y arriverai pas, je ne peux pas le faire”, m’a-t-il avoué. Je lui ai dit par la suite que si cela avait été un mariage catholique, il aurait pu être annulé parce qu’il n’était pas vraiment engagé et qu’elle avait commencé à être bouli­mique avant la noce », a confié ce proche à la biographe de Charles.

Mais ce mariage aura finalement lieu. Le 29 juillet 1981, dans la cathédrale Saint-Paul, Diana, le visage rayonnant, s’avance vers l’autel où l’attend Charles. Ce bonheur n’est hélas que de façade. Le couple ne va pas tarder à se déchirer.

« Ils auraient pu s’éviter beaucoup de souffrances s’ils avaient tous deux suivi leur instinct », affirme Catherine Mayer. Mais on ne peut pas réécrire l’Histoire.

Catherine Venot

610x250

À découvrir