France Dimanche > Actualités > Prince Philip : L’opération de tous les dangers !

Actualités

Prince Philip : L’opération de tous les dangers !

Publié le 27 avril 2018

Le Prince Philip a été opéré 
de la hanche, d’où son absence le 29 mars 
à la messe de Pâques…

Le monde entier a remarqué que la reine Elizabeth a assisté seule à la messe de Pâques.

Le duc d’Édimbourg se ménageait pour affronter l’opération qui allait lui redonner son autonomie. Le 4 avril dernier, on lui a posé une prothèse de hanche.

Une opération pratiquée avec succès par les chirurgiens de l’hôpital du Roi-Édouard-VII, à Londres. Souffrant d’une coxarthrose – arthrose de la hanche – depuis plusieurs mois, l’intervention chirurgicale devenait indispensable.


Comment imaginer en effet le duc d’Édimbourg escortant, en chaise roulante, la reine, avec les multiples règles du protocole ?

Debout

L’opération sous anesthésie générale n’était pas sans danger, vu le grand âge – 96 ans – du prince.

Une chance : tout s’est bien passé !

« Il se remet de manière satisfaisante, a déclaré le service de la communication du palais de Buckingham dès le lendemain. Son altesse royale devrait rester hospitalisée plusieurs jours. Elle se sent bien et est de bonne humeur. »

Les experts internationaux affirment qu’il n’y a pas d’âge limite pour poser une prothèse de hanche chez les patients atteints d’arthrose.

Même les nonagénaires peuvent en bénéficier, selon le journal de la société américaine de gériatrie. « Il n’est pas rare d’intervenir chez les plus de 80 ans qui veulent rester autonomes, à condition qu’ils bénéficient d’un bon état de santé général », confirme le Dr Jean Barthes, chirurgien orthopédiste à la clinique Saint-Jean-de-Dieu à Paris, dans le VIIe arrondissement.

Ce n’est pas la première fois que le prince est hospitalisé. En 2011, il avait passé Noël aux urgences de l’hôpital Papworth, à Cambridge, pour une artère coronaire bouchée.

En juin 2012, il était soigné pour une infection urinaire contractée sur la Tamise pendant la longue parade nautique du jubilé de diamant de la reine.

Mal remis de ce souci, il en avait souffert tout l’été, et c’est une nouvelle fois en urgence qu’il avait fallu le conduire à l’hôpital d’Aberdeen, le 15 août.En 2013, une opération à l’abdomen l’avait contraint à onze jours d’hospitalisation.

Toute sa longue vie, c’est debout que le duc a rempli sa fonction auprès de son épouse royale. Et c’est sur ses deux jambes qu’il compte bien assister au mariage de son petit-fils, le prince Harry, avec la belle Meghan Markle, qui aura lieu le 19 mai prochain, dans la chapelle Saint-Georges du palais de Windsor.

God save the Prince ! 

Dominique PRÉHU

À découvrir