France Dimanche > Actualités > Prince Philip : Son incroyable double vie !

Actualités

Prince Philip : Son incroyable double vie !

Publié le 7 mai 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Alors que la Reine restait seule et éplorée aux obsèques de son époux, l'on apprend que le Prince Philip entretenait une longue relation avec la compagne de l'ancien premier ministre canadien !

Le samedi 17 avril ont eu lieu les obsèques du prince Philip, disparu huit jours plus tôt à l'âge de 99 ans… Covid oblige, la cérémonie, organisée de longue date par le duc d'Édimbourg lui-même, s'est déroulée dans la plus stricte intimité. Et l'on ne peut oublier l'image poignante retransmise dans le monde entier de la reine d'Angleterre tout de noir vêtue, jusqu'au masque qui recouvrait son visage, assise seule dans la chapelle Saint-George au château de Windsor. Brisée par le chagrin, la monarque qui, durant 73 ans, a passionnément aimé celui qu'elle considérait comme son roc, n'imaginait sans doute pas découvrir, quelques heures à peine après lui avoir dit adieu, qu'il menait depuis quarante ans une double vie !


L'on a prêté à ce grand séducteur à la silhouette athlétique plus d'une trentaine de liaisons extraconjugales, des rumeurs d'infidélité que l'intéressé avait toujours niées. Mais les révélations dans l'édition dominicale du Daily Mirror de celle qu'on surnomme dans le monde entier The First Lady of the Guitar (ou La première dame de la guitare) ouvrent à nouveau la porte à ces assertions. Allégations qui risquent de plonger la souveraine britannique, dont on a célébré les 95 ans le 21 avril dernier, dans une peine encore plus abyssale. Liona Boyd, assez peu connue chez nous, est une guitariste et une chanteuse à la célébrité planétaire, une musicienne multi-récompensée dans son pays et dont les 28 disques ont connu un immense succès. C'est en 1977, alors que la jolie blonde donne un récital lors d'un dîner privé au National Arts Centre à Ottawa, que l'Anglais et la Canadienne vont se rencontrer : « J'ai été éblouie par lui, a raconté Liona. Et j'ai vécu une longue amitié avec l'homme le plus gentil, le plus merveilleux et le plus drôle qu'il m'ait été donné de connaître. »

Une attirance réciproque que partageait le duc d'Édimbourg, heureux de retrouver régulièrement la jeune femme avec laquelle il aura entretenu une relation épistolaire aussi longue que foisonnante !

Comme elle l'a raconté à nos confrères britanniques, la ravissante artiste et l'ancien officier de la Royal Navy échangeront plus d'une centaine de lettres, aussi enflammées les unes que les autres. Des missives que ce grand charmeur écrivait même parfois à la main et terminait invariablement par : « À vous pour toujours » ou « avec amour ».

« Je pense qu'il vivait mes aventures par procuration, a justifié miss Boyd. Il répondait immédiatement à mes courriers, que je vaporisais de mon parfum. Je lui écrivais des poèmes qu'il trouvait excellents, ce qui m'enchantait, même si je ne prenais pas son jugement pour acquis. » Cette tendre amitié, la compositrice l'a aussi racontée dans un livre, In My Own Key, My Life in Love and Music, publié en 2016 aux éditions Dundurn Press. Elle a aussi avoué au journal anglais : « Il a été l'un de mes repères les plus solides au fil du temps. J'adorais ces moments où en me rendant à la boîte aux lettres, j'y trouvais ses pages glissées dans des enveloppes aux timbres magnifiques. »

Celle qui fut, durant huit ans, aussi très proche de Pierre Trudeau, l'ancien Premier ministre du Canada et père de l'actuel dirigeant de son pays, a vécu, en 1995, une expérience exceptionnelle avec le prince consort. Un voyage mémorable… à bord de son avion personnel ! Le duc, excellent pilote, avait proposé à sa jeune confidente de l'emmener de Manchester jusqu'à la base navale de Norfolk. « J'ai été tellement choquée quand il a pris les commandes, s'est-elle souvenue. C'était surréaliste et un peu remuant ! » Et Liona Boyd de se remémorer qu'elle avait bavardé avec l'équipage, s'était assise dans le fauteuil de la reine et avait même testé ses toilettes ! Une épopée inoubliable qu'elle évoque aussi dans son autobiographie : « Après l'atterrissage, il m'a donné un rapide baiser sur la joue et a disparu sous la pluie du matin. »

Celle qui a collaboré avec les plus grandes stars, comme Eric Clapton ou Tracy Chapman, qualifie le prince de « délicieux convive » et évoque dans son livre son bonheur de côtoyer cet homme simple et plein d'humour : « Était-ce vraiment le mari de la reine qui gloussait malicieusement en me racontant comment, une nuit en équilibre sur des toilettes de fortune, dehors sous la pluie, il avait été piqué par des moustiques et des mouches noires sur les parties intimes de son corps qu'il avait omis de vaporiser ? »

L'artiste, qui revit une avant-dernière fois Philip en 2016, au moment de la sortie de son livre, révèle cette autre piquante anecdote au Sunday Mirror : « Un jour, je lui ai demandé des idées d'illustrations pour un album, a-t-elle confié. Il a ri d'un air malicieux et m'a suggéré de ne porter que trois feuilles d'érable et rien d'autre ! »

Nul doute que ces anecdotes révélées par une autre femme pourraient assombrir encore davantage les jours désormais solitaires d'Elizabeth II… Mais peut-être la sage souveraine, qui a pour devise de ne jamais se plaindre, choisira-t-elle encore de fermer les yeux sur ces souvenirs qui, au final, ne la concernent pas…

Clara MARGAUX

À découvrir