France Dimanche > Actualités > Prince William : Il a perdu son “père” !

Actualités

Prince William : Il a perdu son “père” !

Publié le 2 septembre 2016

Son parrain, le duc de Westminster,� mort �brutalement à 64 ans, a toujours été comme un second père pour le prince William dans tous les moments difficiles de sa vie.

Lorsqu’un enfant vient au monde, quatre personnes vont compter dans sa vie. D’abord ses parents, bien sûr. Et, ensuite, très importants s’ils prennent leur rôle au sérieux et avec conscience, ses parrain et marraine. Le prince William a eu la douleur, on le sait, de perdre tragiquement sa mère alors qu’il était entré dans cet âge toujours délicat de l’adolescence. Et voici que, aujourd’hui, il lui faut affronter et – espérons-le – surmonter un nouveau deuil, parmi ces quatre personnes si importantes que nous évoquions.

L’été était pourtant radieux, sans le moindre nuage. William et Kate profitaient d’un séjour fastueux et tranquille, en compagnie de leurs deux enfants, dans un luxueux palace du Pays basque français, l’Hôtel du palais de Biarritz. Il a suffi d’un appel téléphonique venant de Londres pour que ces vacances insouciantes s’achèvent et qu’une affreuse tristesse s’empare de l’héritier de la couronne d’Angleterre.

->Voir aussi - Prince William : Il renoue avec une ex !

La nouvelle qu’il a bien fallu apprendre à William, c’était la mort brutale, par crise cardiaque, de l’homme qui l’avait tenu sur les fonts baptismaux en 1982, le duc de Westminster, qui n’était âgé que de 64 ans.

Générosité

Gerald Cavendish Grosvenor
Gerald Cavendish Grosvenor

On peut très bien, c’est assez fréquent, n’avoir que des rapports épisodiques et superficiels avec son parrain. Mais tel n’était pas le cas de William : avec lui, que ce soit dans son enfance, durant son adolescence endeuillée puis dans son âge adulte, Gerald Cavendish Grosvenor s’est toujours conduit véritablement comme un second père. Ou, si l’on préfère, comme un initiateur aux subtilités de la vie aristocratique, et aux mystères de l’existence.

Prenant son rôle très au sérieux, le duc de Westminster savait aussi se montrer le complice de son royal filleul, lorsqu’il s’agissait de favoriser ses petites escapades. À chaque fois que Kate et William ont eu besoin de voyager rapidement et discrètement pour des raisons personnelles, ils ont pu compter sur la générosité de celui qui mettait alors son jet privé à leur entière disposition. C’est d’ailleurs à son bord que le duc, la duchesse et leurs deux enfants, George et Charlotte, ont fait le voyage pour aller passer à Biarritz ces quelques jours de vacances, tragiquement interrompues.

->Voir aussi - Kate Middleton et Prince William : La rencontre

Il faut préciser que Gerald Cavendish Grosvenor ne connaissait pas les fins de mois difficiles : troisième plus grosse fortune du Royaume-Uni – et premier du classement en termes de propriété foncière –, l’ensemble de ses biens est évalué à 12 milliards d’euros ; un pactole que vont se partager sa veuve et leurs quatre enfants. L’aîné, Hugh, 25 ans, héritera en outre du titre de duc de Westminster. Hugh n’est autre, lui, que le parrain du petit prince George, le fils de Kate et William !

Car si le duc qui vient de trépasser n’était pas lui-même apparenté à la famille royale, il était très lié avec la plupart de ses membres, à commencer par la souveraine elle-même. Aussitôt informée de ce décès, la reine Elizabeth, qui se trouvait dans son château de Balmoral, en Écosse, avec le prince Philip, duc d’Édimbourg, a adressé un message de condoléances à la famille Grosvenor.

Mais c’est surtout Charles qui était lié avec le disparu. Cité par le Daily Mail, un porte-parole du prince de Galles et de son épouse la duchesse de Cornouailles, Camilla, a déclaré à ce sujet : « Leurs Altesses Royales ont été informées de ce décès, dont elles sont profondément choquées et grandement attristées. » L’amitié entre les deux hommes s’était vue maintenue et renouvelée par la génération suivante puisque, on l’a vu, c’est au fils aîné du duc de Westminster que Kate et William ont demandé de devenir le parrain de leur premier enfant.

Et les liens entre les deux familles, la royale et la ducale, étaient encore plus forts, puisque la princesse Diana était quant à elle la marraine de lady Edwina Grosvenor, l’une des filles du vieux duc et sœur de l’actuel titulaire, Hugh. Enfin, pour être complet, il faut également signaler que lady Tamara Grosvenor, une autre des trois sœurs de Hugh, est mariée à l’un des meilleurs amis de William, Edward van Cutsem.

Le duc de Westminster s’est éteint dans un hôpital du Lancashire, dans le nord-ouest de l’Angleterre : « Il a été amené [dans cet hôpital, ndlr] depuis la propriété d’Abbeystead, dans le Lancashire, où il était soudainement tombé malade », a indiqué une porte-parole, sans mentionner quel mal l’avait terrassé. C’est le Daily Mail qui, très vite, a parlé d’une crise cardiaque.

Mais, quelle que soit la cause de son malheur, la peine du prince William reste la même.
Valérie Bergotte

À découvrir