France Dimanche > Actualités > Prince William : Une triste disparition !

Actualités

Prince William : Une triste disparition !

Publié le 27 janvier 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

C’est un prince William endeuillé et éploré qui est apparu ce 25 janvier. Au cœur de l’église St Mary de Tetbury, le futur roi d’Angleterre a adressé un dernier adieu à une femme qui a bouleversé sa vie...

Le prince William a bousculé son emploi du temps pour elle. Il n’aurait manqué pour rien au monde ce dernier rendez-vous, ce dernier adieu avec celle qui a tant compté pour lui. Ainsi, le duc de Cambridge a rejoint les 200 personnes présentes dans l’église St Mary de Tetbury pour honorer la mémoire de Claire Tomlinson.


Le visage triste, accablé par le chagrin, William s’est résolu à dire au revoir à cette femme, inconnue du grand public, mais qui a changé le cours de sa vie. Claire Tomlinson était l’ancienne capitaine et entraîneuse de l’équipe nationale anglaise de polo. Elle s’est éteinte le 13 janvier dernier, à l’âge de 77 ans. Claire a été la première femme à se mesurer à des sportifs de haut niveau masculins et reste à ce jour la plus titrée.

Sous l’impulsion du prince Charles, elle a enseigné pendant de nombreuses années le polo à William et Harry. Plus d’une professeure, elle a tissé une véritable relation de confiance et de complicité avec les jeunes princes alors tout juste orphelins de leur mère, Diana.

Claire avait deux fils, Luke et Mark, ainsi qu’une fille, Emma. Très proches de William et Harry, ils figuraient tous parmi les invités de leurs mariages respectifs en 2011 et 2018. “C'était une pionnière, tant sur le plan personnel que sur celui du polo. C'était une femme phénoménale qui a eu un grand impact sur la vie de beaucoup de gens. Un caractère très fort. Elle était dure. Dure avec elle-même. Elle était dure avec les autres et ne tournait pas autour du pot”, a déclaré son fils Luke.

C’est donc une seconde figure maternelle qui s’éteint à nouveau pour le prince William. On imagine alors toute sa peine et son chagrin.  

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème