France Dimanche > Actualités > Lady Di : Les coulisses de création de sa robe de mariée !

Actualités

Lady Di : Les coulisses de création de sa robe de mariée !

Publié le 8 juin 2021

.photos:backgrid-uk/-bestimage
© Backgrid UK/ Bestimage Extrait de la série The Crown (Netflix) où Emma Corrin interprète Lady Di.

Une traîne de 8 mètres de long, 10 000 perles et sequins, 140 mètres de tulle. La robe de mariée de Lady Diana serait-elle celle de tous les records ? Quels en sont les secrets de fabrication ? Bienvenue dans les coulisses de sa création.

Exposée au palais de Kensington depuis le 3 juin dernier et ce, jusqu’au 2 janvier 2022, dans une vitrine sur-mesure, la robe de mariée de Lady Diana est l’une des plus mythiques et cumule plusieurs records. Avec une traîne de 7,62 mètres de long, la plus longue pour un mariage royal, 10 000 perles et sequins et 140 mètres de tulle, sa robe n’a pas fini de vous surprendre. On vous livre aujourd’hui les secrets de sa fabrication.


Le destin de Diana Spencer se lie à celui du prince Charles un certain mercredi 29 juillet 1981 en la cathédrale Saint-Paul, à Londres. Leur mariage arrangé, très fortement médiatisé, a été célébré en la présence de 35 000 invités et devant 750 millions de téléspectateurs à travers le monde. Pour l’occasion, il fallait une robe qui soit à la hauteur et c’est vers les stylistes Elizabeth et David Emanuel que s’est tournée la future princesse de Galles. Ils n’étaient pas encore très connus quand ils ont reçu la demande de cette dernière et la créatrice confiait d’ailleurs « C'était un de ces moments étranges où vous savez que votre vie ne sera plus jamais la même ».

Il faut savoir que la robe de mariée de Lady Di était le secret le mieux gardé du royaume à l’époque et que les stylistes avaient même engagé des gardes, qui se relayaient, pour assurer sa sécurité. Elizabeth Emanuel raconte d’ailleurs que les journalistes fouillaient les poubelles de son studio pour avoir des indices sur le design de la fameuse robe. Elle avoue avoir décidé, conjointement avec David, de placer des bouts de tissus qu'ils n’utilisaient pas afin de les emmener sur de fausses pistes. La robe était conservée dans un coffre-fort et lors de ses essayages, Diana empruntait le prénom « Déborah » pour brouiller les pistes.

Cette très grande robe pour un tout petit carrosse, comme l’a souligné Matthew Storey, le commissaire de l’exposition au palais de Kensington, est le fruit d’un travail acharné. En effet, la robe de mariée de la princesse de Galles a été façonnée à partir de taffetas de soie ivoire et de falbalas, ornée de 10 000 perles et sequins avec une dentelle très ancienne qui remonterait à l’époque de la reine Mary. Il est à noter que le tissu a été réalisé par une magnanerie britannique spécialement pour l’occasion.

Côté forme, la robe est pile dans la tendance des années 1980 avec des manches bouffantes qui s’allient avec perfection au reste de la robe à l’allure meringuée. La traîne de presque 8 mètres de long vient apporter encore plus de cachet à la pièce cousue sur-mesure. Clou du spectacle ? Le voile de la princesse qui ne cumulait pas moins de 140 mètres de tulle et qui était maintenu par un diadème du XVIIIe siècle appartenant à la famille Spencer. Elizabeth Emanuel racontait à nos confrères du média britannique Express : « Nous voulions qu’elle soit dramatique, de sorte que tout le monde s’en souvienne. Nous voulions que les gens soient en larmes face à sa beauté. C’est l’ultime robe de mariée pour une princesse ». Les stylistes s’étaient vu accorder beaucoup de liberté quant à la confection de cette pièce mais Diana était aussi très impliquée, comme en témoignent certains documents d’archives, qui montrent qu’elle annotait les dessins de commentaires ou de demandes de modifications.

Last but not least, le jour de son mariage avec le prince Charles, les stylistes ont utilisé pas moins de cinq corsages différents pour que le rendu de la robe soit parfait. Lady Di avait perdu tellement de poids qu’il a fallu coudre son corsage directement sur elle afin que la robe soit resserrée. On apprendra d’ailleurs quelques années plus tard qu’elle souffrait de troubles alimentaires. 

Pour finir en beauté sur les coulisses de la robe de mariée de la princesse de Galles, quoi de mieux qu’une note parfumée ? Lady Di voulant mettre du parfum, avant de rejoindre la cérémonie, a été un peu trop généreuse et en renverse quelques gouttes tachant ainsi sa robe. Elle ne le dévoilera pas aux stylistes et usera d’un subterfuge intelligent puisqu’elle cachera les taches grâce à la manière de porter sa robe qui était bien trop volumineuse. Une bonne excuse, n’est-ce pas ? Vous pouvez dès à présent réserver vos billets en vous rendant sur le service de billetterie en ligne du palais de Kensington. Vous pourrez ainsi admirer de vos propres yeux cette robe mythique qui appartient désormais aux fils de la princesse des coeurs, les princes William et Harry.

Kahina Boudjidj

À découvrir