France Dimanche > Actualités > Rachel Legrain-Trapani : “Je ne m’attendais pas à revivre un tel amour !”

Actualités

Rachel Legrain-Trapani : “Je ne m’attendais pas à revivre un tel amour !”

Publié le 14 août 2018

En couple depuis quelques mois avec Benjamin Pavard, la Miss France 2007, Rachel Legrain-Trapani n’en revient pas de son bonheur.

S’il porte le numéro 2 des Bleus, dans le cœur de la belle, c’est la toute première place qu’il occupe !

Entre la Miss France 2007 et Benjamin Pavard, c’est l’amour avec un grand Aime…

Une idylle qui a commencé il y a quelques mois de la plus simple des façons, en se croisant chez des amis communs.


Très vite, Rachel Legrain-Trapani a succombé aux charmes de ce garçon réservé, originaire comme elle du Nord : elle est née à Saint-Saulve, lui, 37 kilomètres plus loin, à Maubeuge.

Discrets sur leur relation, ils le seront restés jusqu’à ce match opposant la France à l’Argentine, si riche en surprises et en émotion.

A la fin de ces 90 minutes, l’ex-reine de beauté n’a pu s’empêcher d’embrasser fougueusement son héros qui, d’une magnifique reprise de volée, a permis à son équipe d’égaliser et de revenir dans la partie.

Le monde entier a découvert alors – et certaines sans doute avec déception ! – qu’en plus d’être un joueur exceptionnel, Benjamin avait une ravissante fiancée…

« J’ai sauté dans ses bras sans réfléchir. Cela faisait quatre semaines que je ne l’avais pas vu », vient de confier Rachel dans Gala.

Depuis, elle a cessé de se cacher et c’est avec un plaisir évident qu’elle évoque les sentiments très forts qui l’unissent au jeune Ch’ti de sept ans son cadet :
« Je ne m’attendais pas à revivre une belle histoire d’amour comme ça. Pour le moment, je ne me pose pas de questions. Et il faut que j’accepte ce bonheur qui s’offre à moi. C’est inespéré en quelque sorte. »

Ce bonheur à deux, notre Miss France 2007 l’a longtemps cherché et, à deux reprises au moins, a cru le trouver.

L’année de sa consécration, elle fait la connaissance du champion du monde du 110 mètres haies, l’athlète Ladji Doucouré. Leur course en duo dure deux ans.

En 2011, la route de Rachel croise celle d’un autre grand sportif, le footballeur Aurélien Capoue. Ils se disent « oui » en juin 2013 et, en décembre de la même année, donnent naissance à un petit garçon, Gianni.

Mais leur couple ne tarde pas à battre de l’aile et, en 2016, ils divorcent.

Des expériences qui ont laissé un goût bien amer à la jeune femme, comme elle le raconte, toujours dans Gala : « J’ai été tellement déçue sur le plan sentimental par le passé. C’est difficile de se reconstruire après un douloureux échec. »

Points communs

L’actuel défenseur du VfB Stuttgart saura-t-il faire preuve d’autant de talent dans le domaine sentimental que sur la pelouse des stades ?

Il a en tout cas réussi à rallumer les étoiles dans les beaux yeux noirs de sa belle.

Prévenant, généreux, (en mai dernier, il lui a offert un sublime bouquet de fleurs pour la Fête des mères), il a avec Rachel de nombreux points communs.

Tous deux ont grandi dans un milieu très simple et, presque du jour au lendemain, ils ont connu la gloire.

La jeune femme qui, en la matière, a un peu d’avance sur son amoureux, a d’ailleurs beaucoup œuvré ces derniers jours pour le familiariser avec sa nouvelle notoriété de champion du monde : « Benjamin a la tête sur les épaules, même si cela fait un petit choc. Il vivait dans sa bulle en Russie, mais je l’ai préparé tout doucement à ce retour », raconte-t-elle.

Ils partagent également le même attachement à leur terre natale.

Lille est en effet devenu le fief de Rachel qui y vit avec son petit garçon de 4 ans et demi.

C’est là qu’elle construit sa carrière, au sein de la chaîne régionale Wéo.

Depuis septembre dernier, elle y présente, entre autres, l’émission quotidienne Rachel & vous.

Quant à Benjamin, après un défilé triomphal sur les Champs-Élysées et une soirée mémorable dans les jardins de ­l’Élysée en compagnie de sa chérie, il a souhaité fêter cette victoire chez lui, à Jeumont, dans le Nord, où il a eu droit à un accueil du tonnerre.

Ils étaient en effet près de 6 000 personnes, sur les 10 000 habitants que compte cette ville frontalière à la Belgique, à l’attendre sur le parvis de la gare !

Un hommage dont l’enfant du pays, qui a fréquenté durant deux ans le club de football local, l’US Jeumont, se souviendra longtemps…

Comme de ce premier été avec Rachel qui a si bien commencé !

Car tous deux s’apprêtent en effet à partir pour des vacances bien méritées. Où ?

« Loin de tout ça », a sobrement répondu la belle.

Ils ont hâte, et on les comprend, de savourer en tête à tête leur félicité toute neuve.

Que celle-ci dure toute la vie, tel est le but (en or) que se sont fixé le footballeur et sa plus fervente supportrice.

Visiblement, ça semble bien parti !

Lili CHABLIS

À découvrir