France Dimanche > Actualités > Renaud : Frappé par une mort atroce

Actualités

Renaud : Frappé par une mort atroce

Publié le 17 janvier 2019

A peine hospitalisé Renaud vient d’apprendre que son frère Thierry est parti pour toujours.

Il est des nouvelles qui vous laissent KO, incapable de réagir, voire incrédule. Apprendre la mort brutale de son frère, d’un être qui a tant compté toute son existence en fait sans nul doute partie. Mais ce terrible coup du destin s’avère encore bien plus violent quand votre propre santé est vacillante. C’est cette double épreuve que traverse en ce moment Renaud, qui a eu la douleur de perdre son grand frère, Thierry Séchan. Le corps de l’écrivain et parolier a été retrouvé sans vie mercredi dernier. Selon Le Figaro, le décès remontait déjà à plusieurs jours.

Ce même jour sa famille diffusait un communiqué en guise de faire-part : « Renaud et David Séchan, ses frères, ainsi que ses trois filles Olivia, Lou et Lila me chargent de vous annoncer avec une grande tristesse que Thierry Séchan est décédé à l’âge de 69 ans, à son domicile parisien de mort naturelle. C’est l’avocat de l’artiste, Maître Stéphane Loisy, qui s’est chargé de faire passer ce triste message. L’homme de loi, joint par notre reporter Florian Anselme, a bien voulu accepter de nous en dire un peu plus sur le déroulement de ces quelques heures à marquer d’une pierre noire : « C’est Renaud lui-même qui m’a prévenu, nous a déclaré son conseil. C’est même lui qui a insisté pour que je fasse un communiqué le plus rapidement possible. Cette annonce a été un choc. Renaud est bien sûr bouleversé. C’est très dur pour lui. Il était infiniment proche de son frère. C’est une partie de lui qui disparaît ! D’autant qu’il ne s’y attendait pas du tout. En revanche, même s’il est très touché, il n’est pas effondré, je vous l’assure. Il tient debout et reste digne. D’ailleurs il va bien. Il compte être très présent auprès de siens dans les jours qui viennent. D’autre part, je vous confirme ce qui a été publié, à savoir que Thierry est décédé de mort naturelle. Je peux vous assurer qu’aucun signe avant-coureur ne pouvait laisser présager ce drame. De ce que je savais, il allait bien, c’est vraiment terrible. »

Très proches en effet depuis leur plus tendre enfance, les deux frères s’étaient un peu perdus de vue pendant quelques années. Mais ils avaient repris contact, échangeant par courrier. Thierry craignait que l’artiste ne retombe dans ses vieux démons, l’alcool et la dépression, alors que l’interprète de Mistral gagnant avouait ne plus pouvoir chanter. « Que faire ?, s’interrogeait-il. Te regarder sombrer les bras croisés ? Inimaginable ! » Et pour lui donner du cœur à l’ouvrage, Thierry avait même détourné le slogan qu’il avait fait imprimer dans Le Matin de Paris, en 1988 afin d’encourager François Mitterrand à se présenter. La nouvelle version donnait : « Renaud (à la place de Tonton, ndlr), laisse pas béton ! » Et sa supplique a été entendue puisqu’en 2016, renaissant de ses cendres tel le Phénix, l’homme à la « Chetron sauvage » sortait son seizième album, sobrement intitulé Renaud. Un disque qui connut un succès sans précédent.


Cependant, malgré les propos de Maître Loisy, selon nos sources, le chanteur n’irait peut-être pas aussi bien que cela. Personne n’a oublié que début 2018, Renaud avait dû suivre une cure de désintoxication à l’alcool dans un établissement spécialisé de Garches, en région parisienne. Il devait y rester trois mois, mais n’avait pas tenu jusqu’au terme de son séjour. Or, toujours selon nos informations, il semblerait bien que Renaud aurait quelque peu abusé de ses boissons préférées durant les fêtes, au point de devoir retourner à Garches pendant un trimestre. Un programme qui sera peut-être voire sans doute bouleversé par le deuil qui vient de le frapper de plein fouet.

Car Thierry n’était pas seulement proche de lui par le sang. C’était aussi un vieux complice, qui avait consacré pas moins de trois ouvrages à son « frangin » : Renaud : l’album en 1987, Le Roman de Renaud en 1988 et Lettres à mon frère Renaud en 2013. Mais cet auteur brillant a aussi prêté sa plume et son talent à d’autres célèbres interprètes, signant des chansons pour, entre autres, Julien Clerc, Daniel Lavoie et Les Chats Sauvages, et écrivant de nombreux livres. Très célèbre au Québec, Thierry Séchan avait par ailleurs sorti deux albums à succès dans la Belle province, Embrasse-la et Tu seras comme le ciel. Et c’est à la fois un père, un frère et un artiste à part entière que pleurent aujourd’hui tous ceux qui l’aimaient.

Edwin FORESTHAN et Claude LEBLANC

À découvrir