France Dimanche > Actualités > Renaud : "J'aime Romane"

Actualités

Renaud : "J'aime Romane"

Publié le 10 février 2012

Le chanteur Renaud a quitté Paris pour le Vaucluse. Au soleil de Provence, non loin de Carpentras, où Malone, son fils, est né, il tente de se reconstruire.

Il aura 60 ans le 11 mai prochain. Et, tel le Phénix, il est en train de renaître de ses cendres. La dernière fois que France Dimanche avait rencontré Renaud, c'était en octobre 2011, à La closerie des Lilas (n° 3400). Ce mythique restaurant parisien était devenu son repaire. Impuissant, notre reporter assistait alors à un moment de la lente autodestruction d'un des derniers géants de la chanson française, confit dans l'alcool et la dépression.

Quelques jours après, l'épouse de Renaud, Romane, confirmait ce que tout le monde redoutait, en annonçant leur séparation dans Paris Match. « Nous venons de divorcer, déplorait la mère de leur fils, Malone, 5 ans. J'ai essayé de recoller les morceaux, j'y ai cru. Mais j'avais plus de malheurs que d'espoirs. Je n'avais plus la force. »

->Voir aussi - Renaud : Son silence a sauvé le président Mitterrand !

Le constat était le même pour Renaud. Il semblait vidé, épuisé. Beaucoup le pensaient arrivé au bout de lui-même. Mais ils se trompaient... En effet, un regard sur la biographie du chanteur nous rappelle que cet écorché vif a toujours été victime de violents coups de blues. Et que, à chaque fois, il en est revenu encore plus fort.

Ç'avait été le cas, en 1986, après la mort de Coluche, ainsi que de 1995 à 2002, quand le chanteur avait connu une longue éclipse entre les albums À la belle de mai et Boucan d'enfer. Pendant cette interminable nuit, Dominique, sa première femme - et mère de sa fille, Lolita - avait fini par le quitter. Sa rencontre avec Romane et l'album Boucan d'enfer avaient signé un tonitruant retour.

Dix ans après, ceux qui l'aiment se prennent à rêver d'un scénario identique. D'ailleurs, dans une interview donnée à Paris Match, le poète nous annonce qu'il va mieux. Et qu'il a « recommencé à écrire un petit peu »... Cette amorce de résurrection, Renaud la doit, en partie, au soleil de la Provence. « Je récupère depuis deux mois et demi dans le sud de la France, et je me suis remis à l'eau, annonce-t-il. C'est une période difficile, mais je suis en forme. »

Après des mois d'errance, il semble avoir compris que c'est en renouant avec son passé qu'il reverrait la lumière. À L'Isle sur la Sorgue, dans le Vaucluse, Renaud a retrouvé l'ancienne maison de son oncle, où il séjournait, enfant.

Un havre de paix qu'il avait rénové avec Romane, au temps du bonheur. À l'époque, il se réjouissait de voir son petit nager dans le bassin en pierre, ou grimper dans une cabane bricolée dans les arbres...

Vœu

En ce début d'année glacée, ces souvenirs semblent le hanter. À la question : « Que vous faudrait-il pour aller vraiment mieux ? », Renaud répond simplement : « Que je voie plus souvent mon fils. En ce moment, 700 km nous séparent. Mon fils, ma fille et ma petite-fille, Héloïse, me rattachent à la vie et me font avancer. » L'artiste formule aussi un autre vœu : « Que je sois débarrassé des soucis que me cause mon frère, et qu'il arrête de se répandre dans les médias. »

Le 14 janvier dernier, dans l'émission 50 mn inside, sur TF1, Thierry Séchan avait en effet eu des mots très durs pour Romane.

« Elle n'a jamais aimé Renaud, elle ne l'a jamais protégé, assénait l'aîné. Elle était intéressée, elle cherchait un producteur. » Outré, le chanteur recadre son frère, toujours dans Paris Match : « Passer à la télévision est devenu son objectif, tandis que je fuis les médias. » Il assure que sa famille le soutient : « Ils trouvent honteux les propos de Thierry. Ma mère est hallucinée d'entendre qu'elle déteste Romane, alors que c'est l'inverse. »

« J'aime Romane, et je suis meurtri par les accusations de mon frère. »

Et maintenant ? Renaud précise qu'il ne prend pas d'antidépresseurs et ne voit pas de psychothérapeute. Il envisage de rester à L'Isle-sur-la-Sorgue tant qu'il s'y trouve bien. S'il ne vend pas la maison où ils vivaient avec Malone et Romane, à Meudon, il assure ne pas avoir les moyens d'acheter un appartement à Paris. Il est vrai que son dernier album remonte à trois ans, et sa dernière tournée à cinq. Pire, depuis l'album Rouge sang (2006), Renaud ne nous a plus offert de nouvelles chansons.

« Je l'aime, jurait Romane en octobre dernier. Je serai toujours là pour lui, je le lui ai dit, il le sait. Mais je ne veux plus d'une relation où je suis en demande, en attente d'une situation qui ne s'améliore pas. » La balle est peut-être maintenant dans le camp de Renaud...

Benoît Franquebalme

À découvrir