France Dimanche > Actualités > Renaud : La chanson de trop !

Actualités

Renaud : La chanson de trop !

Publié le 2 août 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

La nouvelle création de Renaud, censé fustiger le covid-19, est un désastre qui désole ses fans…

En pleine crise sanitaire, sans qu’on s’y attende, le chanteur a fait son grand retour sur la scène musicale avec un titre d’actualité, Corona Song. Une joie immense pour ses admirateurs qui, depuis un an et demi, le savaient au plus mal.


En janvier 2019 en effet, Renaud vivait le double terrible drame de perdre son frère aîné, Thierry, suivi quelques jours plus tard de leur chère et tendre maman. Et pour ne rien arranger, il se cassait dans le même temps les deux poignets en tombant lourdement chez lui.

Néanmoins, comme à son habitude, tel un phénix, la star est une fois de plus renée de ses cendres. Dans ce clip vidéo tourné en pleine nature vauclusienne, tout près de L’Isle-surla-Sorgue où il vit, on peut donc voir l’artiste accompagné de ses copains musiciens, chacun masqué par un bandana rouge, réagir à la pandémie que nous venons de traverser. C’est « pour tous les potes qui ont souffert de ce putain de virus, pour les soignants ! » qu’il a écrit ce texte, a-t-il dit. Mais ne serait-ce pas la chanson de trop ?

À en croire ce déchaînement sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, peutêtre bien… « Putain mais Renaud, t’es devenu quoi mon vieux ? ! » ; « J’aime tellement ce mec que le voir sombrer dans ce néant artistique me donne une profonde envie de chialer » ; « Monstrueusement laid, bête et conissime, en plus d’être musicalement nul » ; « J’ai envie de me taper la tête contre les murs tellement ça fait chier de voir un si grand poète terminer comme ça » ; « Putain, quel naufrage ! »…

Dans l’entourage de la star, on s’indigne face à tant de violence : « Ce monde manque cruellement de bienveillance… Je me contrefous que tu aimes ou détestes Corona Song, ainsi que Renaud l’artiste, t’as même le droit d’exprimer ton opinion ; mais Renaud l’homme mérite le respect, pas seulement pour lui qui, fi nalement, entend la même rengaine éculée depuis vingt ans, mais surtout ses proches dont le papa, le papy est accusé de tous les maux et traîné dans la boue avec un mépris et une méchanceté hallucinants ! Ces appels au suicide, au silence, ces insultes, dénigrements, diffamations, moqueries sur d’hypothétiques pathologies… Tu n’imagines pas une seconde l’impact de ces mots sur son fi ls, sa fi lle ou sa petite-fi lle… T’es à ce point dépourvu de compassion et d’humanité pour agir de la sorte ?»

Fort heureusement, comme sa fi lle Lola l’expliquait en mars dernier, son père ne possède aucun compte Facebook, Instagram ou Twitter. « Il s’en branle totalement d’Internet et de tout le tralala. »

Alors, qu’on l’aime ou non, il est certain que Renaud aura passé sa vie à déchaîner les passions. Et, en matière d’irrévérence, nous préférons garder le souvenir de Miss Maggie, sorti en 1985, brûlot talentueux dont Margaret Thatcher elle-même ne s’était jamais remise… ¦

Laura VALMONT

À découvrir